Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Autoroute de la mer

Autoroute de la mer

Publié le 03/05/2013

L’autoroute de la mer, élément de la politique européenne de transports depuis 2004, représente une alternative maritime au transport terrestre pour relier différentes régions européennes. Le programme Marco Polo II (2007-2013) vise au transfert massif de fret vers des modes plus compatibles avec l'environnement  (chemin de fer, navigation intérieure et transport maritime à courte distance) tout en offrant un coût compétitif par rapport au transport routier. Les autoroutes de la mer se caractérisent par la régularité, la fréquence, l’efficacité et l’intégration dans la chaîne logistique porte à porte. Pour accéder au statut d’autoroute de la mer, une liaison maritime doit comporter au minimum trois rotations par semaine, sur deux navires, avec une ouverture à plusieurs trafics.
Les auroutes de la mer devaient être développées dans 4 régions : la mer Baltique, l’Europe de l’Ouest (océan Atlantique - mer du Nord - mer d’Irlande), l’Europe du Sud-Ouest (Méditerranée occidentale) et l’Europe du Sud-Est (mer Ionienne, Adriatique et Méditerranée orientale). Le service est assuré par des opérateurs privés qui fixent librement leurs tarifs.

Loin d'atteindre l'objectif de report modal de 5 à 10 % du trafic, les autoroutes de la mer peinent à se maintenir dès lors que les aides européennes disparaissent, car le rapport de la Cour des comptes européenne sur les programmes Marco Polo (juillet 2013) les a jugées inefficaces. C'est ainsi que l'autoroute de la mer Montoir-de-Bretagne - Gijón (Espagne), ouverte depuis 2010, a effectué  sa dernière rotation le 17 septembre 2014. Pilotée par LD Lines, l'autoroute a bénéficié d'importantes aides publiques de la France, de l'Espagne (15 millions chacun) et de l'UE (4 millions d’euros). L’arrêt de la ligne est justifié par un manque de rentabilité, malgré un taux de remplissage de plus de 70 %, car le transport routier est plus compétitif en l'absence d'écotaxe.


Pour compléter :
- le site du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie fait le point sur les autoroutes de la mer.  http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Autoroutes-de-la-mer,1748-.html
- Anne Gallais Bouchet, « Autoroutes de la mer, entre économie, politique et droit », mars 2013, Isemar, Note de Synthèse n°153, 4 pages. http://www.isemar.asso.fr/fr/pdf/note-de-synthese-isemar-153.pdf

Mise à jour : septembre 2014