Vous êtes ici : Accueil Glossaire Conversion, reconversion

Conversion, reconversion

Publié le 15/02/2013

La conversion ou la reconversion est la transformation des activités d'un territoire en vue de son adaptation à un nouvel environnement économique, technologique, géopolitique, social et culturel.

Les premières régions concernées par des politiques de conversion ont été les régions anciennement industrialisées ou d'agriculture traditionnelle confrontées à la modernisation. Si le tourisme a parfois été vu comme une panacée pour replacer les activités disparues, il n'est pas la seule option possible. Nicolas Marichez (2020) a montré comment la patrimonialisation des friches minières, via le regard porté par le cinéma, a pu aboutir à la naissance d'un pôle de compétitivité autour de l'image. 

En France, on a parlé officiellement, pour la première fois, de Zones de conversion en 1967 à propos des zones minières (Nord, Lorraine, Massif central). Puis, le problème s'est étendu à la sidérurgie, à l'industrie textile, aux chantiers navals, aux industries de l'armement. Progressivement, le traitement des territoires en difficulté est passé de logiques sectorielles à des logiques de projet centrées sur les territoires. Une politique dite des « pôles de conversion » a été adoptée en 1984 : elle visait à créer les conditions favorables au redéveloppement de ces zones.

Les politiques structurelles de l'Union européenne (Objectif 2) ont également joué leur rôle.

Ces politiques d'aménagement doivent aujourd'hui faire face à une nécessité de reconversion dans un très grand nombre de parties du territoire et dans de multiples secteurs d'activité, y compris les services, touchés par l'accélération de la mondialisation.

Pour compléter sur Géoconfluences
 

(MCD) novembre 2014, dernière mise à jour : avril 2020