Vous êtes ici : Accueil Glossaire Culture(s)

Culture(s)

Publié le 27/02/2013

Cultures européennesCulture et renouvellement urbain

Cultures européennes

L'identification d'une culture commune participe de la quête identitaire de l'entité européenne. Avec le traité de Maastricht une place a été officiellement dévolue à la culture qui doit contribuer à "l'épanouissement des cultures des États membres dans le respect de leur diversité nationale et régionale, tout en mettant en évidence l'héritage culturel commun".

La Commission a, pendant dix ans, soutenu la coopération culturelle par le biais de programmes sectoriels. En 2000, un programme-cadre "Culture 2000" visait à mettre en place un espace culturel commun et, en 2008, un "agenda européen de la culture à l'heure de la mondialisation" va proposer de fait la première stratégie européenne complète en matière de culture.

Les secteurs européens de la culture et de la création artistique ont un poids énorme. En 2003, ils ont généré 654 milliards d'euros (2,6% du PIB de l'Union) et ont employé plus de 5 millions de personnes. De plus, ces secteurs ont un effet indirect sur la réalisation des objectifs de Lisbonne. En effet, ils encouragent l'innovation dans d'autres secteurs de l'économie, sont essentiels au développement des TIC et jouent un rôle comportant de multiples facettes dans le développement local, comme l'illustre bien la réussite des Capitales européennes de la culture.

Ainsi, parmi les dispositifs de coopération et de soutien aux actions culturelles, la manifestation annuelle de "Ville / Capitale européenne de la culture" est réputée et particulièrement structurante pour les territoires qui en bénéficient. Elle fut initiée en 1985 afin de "contribuer au rapprochement des peuples des États membres". L’événement "Ville européenne de la culture" fut renommée "Capitale européenne de la culture" en 1999 en accédant au statut d’Action communautaire.

(ST) Mise à jour : juin 2008

Pour compléter

 


Culture et renouvellement urbain

La prise en compte du rôle de la culture dans le renouvellement (ou régénération) urbain(e) est une tendance contemporaine qui découle des dérives de nombreuses politiques d’aménagement des années 1960 et 1970 principalement qui, faute d’avoir tenu compte de la dimension culturelle de leurs initiatives, ont pu contribuer à la dégradation du tissu urbain. Les opérations de régénération urbaine mises en œuvre se sont parfois révélées contre-productives. Aussi, à partir des années 1980 et 1990, des villes aux héritages industriels marqués ont fait des activités économiques créatives et culturelles les fers de lance de leur régénération.

Loin d’être accessoires, les questions culturelles doivent se situer au cœur du développement et des projets urbains. La culture, sous des aspects très différents, peut avoir un effet régénérateur lorsqu'elle est intégrée aux autres dimensions, technique, économique et sociale, d'autant plus que les liens entre culture et économie apparaissent de plus en plus étroits.

L'économie culturelle et créative participe au développement de la ville, et de son agglomération, en lui conférant une image positive et dynamique susceptible d'attirer investissements, entreprises, populations et visiteurs. L'idée de ville ou d'agglomération créatives impliquent d'identifier des viviers et réseaux de compétence, des infrastructures et des équipements offrant un environnement favorable à l'activité culturelle.

(ST) Mise à jour : septembre 2008

Voir les articles de :