Vous êtes ici : Accueil Glossaire Enfants soldats

Enfants soldats

Publié le 11/01/2013

Le nombre des enfants recrutés ou utilisés par les groupes et forces armés dans le monde est estimé à 250 000 en 2007. En Afrique, en 2007, ils étaient estimés à 27 346 en RDC, 20 000 en Ouganda, 16 400 au Soudan, 11 780 au Liberia, 3 200 en Angola, 3 015 au Burundi, 1 194 en Côte d'Ivoire, 360 en Somalie, etc. Plusieurs pays bénéficiaient de programmes de prise en charge par l'ONU/UNICEF des enfants démobilisés : Côte d'Ivoire, Somalie, Soudan, Ouganda, Rwanda, Burundi, RDC, Angola.

La communauté internationale s'est progressivement mobilisée sur ce problème : le 26 août 2006 a marqué le dixième anniversaire du rapport des Nations Unies intitulé "L’impact des conflits armés sur les enfants" (A/51/306), souvent appelé "Rapport Machel", du nom de Mme Graça Machel, experte du Secrétaire général. Le rapport de 1996 proposait un programme d’action général pour améliorer la protection des droits des enfants et leur traitement dans les situations de conflits. En dix ans, au plan mondial, des progrès ont été réalisés pour favoriser l’application, sur les territoires de conflits armés, des normes et des critères internationaux en matière de protection de l’enfance. Ainsi, l’adoption des "Principes du Cap" (1997) sur le recrutement des enfants a établi les normes que devaient respecter les groupes armés engagés dans les conflits, complétés par les Protocoles facultatifs (2000) de la Convention relative aux droits de l’enfant (1989). Parallèlement, des programmes de démobilisation et de réintégration comprennent des mesures spéciales pour les enfants, et les violations des règles relatives au recrutement des enfants font l’objet de poursuites auprès des tribunaux internationaux et d’actions en justice. Un Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés à l'ONU a été constitué. L’adoption récente (2005) de la résolution 1612 du Conseil de Sécurité donne mandat au Secrétaire général d’instituer un mécanisme de surveillance et de communication de l’information sur les violations graves des droits des enfants, accentuant de façon significative la pression internationale.

À l'initiative de l'Unicef, une "Conférence internationale consacrée aux enfants associés aux groupes et forces armés" a élaboré des "Principes de Paris" (5-6 février 2007) qui actualise les "Principes du Cap" en incitant à l’élaboration de nouveaux programmes de libération, de protection et de réinsertion des enfants soldats. Elle définit ainsi le cadre d’une intervention efficace sur le terrain à la lumière des expériences acquises depuis dix ans.

(ST) 2008


Pour compléter

-  le site de l'ONU sur les enfants et les conflits armés : http://childrenandarmedconflict.un.org/fr/
> Proposition d’examen stratégique du "Rapport Machel", L’impact des conflits armés sur les enfants (11- 2006) : http://childrenandarmedconflict.un.org/fr/qui-sommes-nous/les-rapports-machel/
- L'Unicef : http://www.unicef.fr/contenu/tags/enfants-soldats
- La résolution 1612 du Conseil de sécurité : http://www.un.org/french/documents/view_doc.asp?symbol=S/RES/1612(2005)
- Jean-Hervé Jezequel : "Les enfants soldats d’Afrique, un phénomène singulier", article publié initialement dans la revue Vingtième siècle. Revue d’histoire, n°89, janvier-mars 2006 :
www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/0605-JEZEQUEL-FR-2.pdf
- Coalition to stop the use of Child Soldiers : www.child-soldiers.org
- À lire : Ahmadou Kourouma, Allah n’est pas obligé, Éditions du Seuil, 2000. Compte-rendu dans le volume 35, n°1 (2003) des Études littéraires, "Afrique en guerre" :

lhttp://www.erudit.org/revue/etudlitt/2003/v35/n1/008631ar.html