Vous êtes ici : Accueil Glossaire Nosocomiale / Iatrogène

Nosocomiale / Iatrogène

Publié le 15/02/2013

Une infection nosocomiale (ou hospitalière) est une maladie qui affecte soit le malade du fait de son admission à l’hôpital ou des soins qu’il y a reçus en tant que patient hospitalisé ou en traitement ambulatoire, soit le personnel de l'établissement du fait de son activité, que les symptômes de la maladie apparaissent ou non, pendant que l’intéressé se trouve à l’hôpital.

La iatrogénèse est l'ensemble des conséquences néfastes sur l'état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiquée ou prescrit par un professionnel de santé habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé. Elle regroupe, selon la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, les accidents médicaux, les affections iatrogènes et certaines maladies nosocomiales. Son cadre est ainsi à la fois plus étroit et plus large que dans le cas précédent. Plus large puisqu’il englobe tous les accidents déterminés par la pratique médicale, en établissement de soins ou en dehors, des effets iatrogènes pouvant être constatés en médecine de ville par exemple. Plus étroit parce que ne sont pas incluses les infections non imputables aux médecins et aux soignants, comme le sont les épidémies de légionellose en relation avec un climatisation défectueuse ou avec une eau insuffisamment désinfectée ou stérilisée.
Ces situations, ces risques imputables au parcours de soins, donnent lieu à de nombreux procès.

Mise à jour : juin 2012