Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Peak oil, pic de Hubbert

Peak oil, pic de Hubbert

Publié le 29/04/2022

Le pic pétrolier (peak oil en anglais, également parfois nommé pic de Hubbert) est le moment à partir duquel la production pétrolière devrait décliner du fait d’un épuisement imminent de la ressource. Cette notion est indissociable de celle de réserve naturelle ou fossile, c’est-à-dire d’un stock fini de réserve. Elle est donc en lien avec l’estimation des réserves prouvées et des réserves probables de cette ressource.

La notion de pic pétrolier a été théorisée dans les années 1940 par le géophysicien Marion King Hubbert sur un modèle de courbe en cloche, le pic proprement dit correspondant au sommet de la courbe. Elle ne connut qu’un succès très limité avant les années 1970 et le premier choc pétrolier de 1973.

De nos jours, les compagnies pétrolières extraient davantage d'hydrocarbures qu'elles n'en découvrent, ce qui sous-entend l'arrivée inéluctable d'un déclin de la production. La date de ce pic pétrolier reste cependant difficile à évaluer. Hubbert la plaçait en 1971, certains analystes actuels prévoient son avènement avant 2030. Plusieurs raisons concourent à cette incertitude :

  • Les chiffres des réserves réelles des différents pays producteurs d'hydrocarbures sont difficiles à établir car certains ne prennent en compte que les réserves prouvées alors que d'autres comptabilisent aussi les réserves probables ou possibles. Certains États ou compagnies surestiment ou sous-estiment leurs réserves pour des raisons géostratégiques, ou entretiennent le secret sur ces questions.
  • L’augmentation globale du prix du pétrole depuis les années 1970 a eu comme conséquence de rendre rentables des gisements jusque-là non exploités. De même, la raréfaction de la ressource a contribué au développement de la prospection et à l’augmentation des réserves prouvées.
  • Le développement de nouvelles techniques et des ressources non conventionnelles a modifié la donne et a contribué à une nette augmentation des réserves prouvées : deep off-shore, pétrole de schiste, notamment en Amérique du Nord.

Article original (ST) 2007, entièrement réécrit et mis à jour (SB et CB) en mars 2022.

Actions sur le document

Affiner les résultats par :