Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Brèves Armand Frémont, le géographe qui vivait l'espace

Armand Frémont, le géographe qui vivait l'espace

Publié le 04/03/2019
Armand Frémont est mort le 2 mars 2019 à l’âge de 86 ans.

Universitaire engagé, enseignant remarquable et infatigable promoteur de la géographie, qu’il a largement contribué à ouvrir aux influences d’autres sciences sociales, l’auteur de La région espace vécu (1976) a marqué notre discipline par ses travaux sur l’espace vécu, sur le monde rural et agricole, sur la manière dont la littérature éclaire la géographie, sur la région en général et sur sa Normandie en particulier.

Armand Frémont évoquait son parcours et le concept d’espace vécu dans une conférence donnée à l’ENS de Lyon en 2001. Un compte-rendu succinct de cette intervention est disponible ici :

Les candidats aux concours de l’enseignement ayant à travailler la question des espaces ruraux pourront se familiariser avec la clarté de l'écriture d'Armand Frémont en relisant cet article de 2009 :

Paysans de Normandie Armand Frémont Carte Normandie Extrait de Armand Frémont, Paysans de Normandie, Paris, Flammarion, 2007.

Pour compléter

Bibliographies
Compte-rendus
Ouvrages
Conférences filmées (Canal U)

 


Mise à jour (5 mars 2019) : hommage collectif de géographes

« Chers collègues, chers amis,

Armand Frémont, géographe passionné et engagé (1933-2019), nous a quitté samedi 2 mars.

Né au Havre, ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, Armand Frémont a été une figure majeure de la géographie française contemporaine.

Sa carrière professionnelle s'est organisée en deux parties d'égale durée : professeur à l'université de Caen de 1960 à 1981, puis haut-fonctionnaire à différents postes : directeur scientifique au CNRS, père du plan « Université 2000 », au ministère de l'éducation nationale, à la demande de Lionel Jospin, recteur des académies de Grenoble puis Versailles, ou il sut faire preuve d'une longévité remarquable (1991-1997), président du conseil scientifique de la DATAR. Fait assez rare, sa grande capacité de travail lui permit de poursuivre des publications géographiques en parallèle de son engagement en faveur de la modernisation du système de recherche et d’enseignement.

Après une thèse d'État rondement menée sur un sujet très vaste, L'élevage en Normandie, Armand Frémont suit un cheminement intellectuel personnel et original, autour de la notion d'espace vécu, qui sait faire place à la sociologie, voire à l'anthropologie. La notion d’« espace vécu » a été et demeure aujourd’hui une source d’inspiration pour nombre de géographes confrontés aux rapports sensibles que les sociétés entretiennent avec l’espace géographique. Armand Frémont en a décliné le principe à différentes échelles : la Normandie et ses paysans, à laquelle il est toujours resté très attachée, Le Havre, la France, l'Union européenne. Le succès de ses ouvrages tient beaucoup à une qualité d'écriture exceptionnelle : Armand Frémont était une des plus belles plumes de la géographie française, aussi fine que juste.

Comme beaucoup d'hommes de sa génération, Armand Frémont fut confronté à la Guerre d'Algérie.  Il en a tiré un ouvrage remarquable où il met en perspective son (espace) vécu de sous-lieutenant sur les hauts plateaux constantinois à la lumière de son regard de géographe et d'humaniste.

Homme de dialogue, fidèle en amitié, Armand Frémont a pris un réel plaisir ces dernières années à être l’une des figures motrices d’un groupe de réflexion composé de 15 géographes normands, soucieux d’alimenter le débat sur la gouvernance régionale.

Quelques titres :

  • La région, espace vécu. PUF, 1976
  • Atlas et géographie de la Normandie, Flammarion 1977
  • France, Géographie d'une société, Flammarion 1988
  • Algérie-El Djazaïr. Les carnets de guerre et de terrain d'un géographe. François Maspéro/Hérodote, 1982
  • Le Havre, mémoire d’un port, Paris, Arléa, 1997
  • Aimez-vous la géographie ?, Paris, Flammarion, 2005

Le Comité National Français de Géographie, l’Association de Géographes Français, la section 23 du Conseil National des Universités et le groupe des 15* s’associent pour souligner le rôle considérable d’Armand Frémont dans la géographie française contemporaine et pour exprimer à sa famille toute leur sympathie dans ce triste moment.

Antoine Le Blanc, Edith Fagnoni, Sophie de Ruffray, Arnaud Brennetot et Gérard Granier

* : les « 15 » sont un groupe de réflexion impulsé en 2011 par Armand Frémont et Yves Guermond. Il réunit également Arnaud Brennetot, Madeleine Brocard, Pascal Buléon, Michel Bussi, Pierre-Henri Émangard, Nicolas Escach, François Gay (1922-2019), Gérard Granier, Robert Hérin, Wandrille Hucy, Anne-Marie Fixot, Bruno Lecoquierre, Lilian Loubet, Philippe Madeline, Sophie de Ruffray, Patricia Sajous. »

Hommage diffusé sur la liste Géotamtam le 5 mars 2019.


Hommages dans la presse

 

Dernière mise à jour : 11 mars 2019

Actions sur le document