Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Brèves Création d'un État de la diaspora africaine : une fausse information

Création d'un État de la diaspora africaine : une fausse information

Publié le 25/10/2019
Nous avons relayé un article de France 24 annonçant la création en 2018 de l’État de la Diaspora Africaine. Mais l'Union Africaine a démenti avoir le moindre lien avec cette initiative.

Ce peut être une bonne entrée en matière pour travailler en classe sur l'éducation aux médias, les principes du travail de journaliste, les fausses informations et la recherche de la vérité sur internet.

Nous avons relayé dans une brève du 25 octobre une information indiquant qu'un nouvel État, doté d'un gouvernement et soutenant des projets de développement, se proposait de regrouper les membres de la diaspora africaine, et qu'il était membre de l'Union Africaine. Cette dernière précision donnait à l'initiative son intérêt et sa légitimité, or elle a été démentie depuis par l'Union Africaine dans plusieurs tweets :

L'émetteur de cette série de messages est la Direction des citoyens et de la diaspora de l'Union Africaine (UA CIDO),. Elle indique avoir reçu plusieurs avertissements sur une information circulant à propos de l'État de la diaspora africaine que l'Union Africaine aurait reconnu, ce qu'elle dément.

Nous avions bien procédé à la première étape de la vérification de l'information, à savoir le croisement de plusieurs sources fiables : les chaînes de télévision France 24 et TV5 Monde et le site d'information marocain Le360. Nous avons fait confiance à la réputation de sérieux de ces sites (l'outil Décodex qui évalue la fiabilité de certains médias ne donne pas de résultats pour les sites de ces trois médias). France 24 comme TV5 Monde sont des chaînes appartenant à des entités publiques françaises et européennes. Il semblerait que les journalistes de ces médias se soient laissés abuser par les déclarations du Premier ministre autoproclamé de l'État de la diaspora africaine, et que la veille de Géoconfluences leur ait emboîté le pas. Il aurait fallu procéder à une deuxième étape de vérification, à savoir consulter le site de l'Union Africaine pour y trouver des mentions de cet État de la diaspora. L'absence de toute référence à cette initiative aurait pu inciter à la prudence quant à la validité de l'information.

Nous présentons nos excuses à nos lecteurs et lectrices et nous profitons de l'occasion pour les remercier de la confiance qu'ils témoignent à Géoconfluences.

 


Pour compléter

Les sources reprenant la fausse information :
Pour travailler sur internet, les sources et la géographie :
Pour aller plus loin sur les diasporas africaines
Actions sur le document