Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Brèves Une nouvelle typologie des espaces ruraux dans un article de l’Insee consacré à la région Auvergne-Rhône-Alpes

Une nouvelle typologie des espaces ruraux dans un article de l’Insee consacré à la région Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le 19/02/2019
Dans un article paru aujourd'hui, les deux auteurs présentent une méthodologie originale pour une nouvelle typologie des espaces ruraux.
Résumé de l’article

En 2014, en Auvergne-Rhône-Alpes, sur 7,8 millions de personnes, 1,8 million vivent en dehors d’une unité urbaine. Cette population rurale représente un quart des habitants et trois quarts de la superficie du territoire. On peut cependant distinguer cinq types de ruralité pour en décrire la diversité. Le rural « éloigné » et le rural « très peu dense » cumulent toutes les caractéristiques de la ruralité. Dans le rural « bourg », le bâti et la population sont un peu plus denses et les communes sont de plus grande taille. Plus proches des agglomérations, le rural « couronne éloignée » et le rural « périphérique » voient leur population fortement augmenter entre 1999 et 2014. En revanche, dans les espaces ruraux les plus éloignés, la population diminue. Si de nombreux jeunes habitant dans le rural viennent s’installer dans l’urbain pour y faire des études, pour les jeunes actifs les flux se font plutôt en sens inverse.

Méthodologie

Les deux auteurs croisent quatre approches différentes du rural pour dégager une typologie en cinq types.

Ils rappellent les quatre approches avant de les emboîter :

 

Approche morphologique : sont considérées comme rurales les communes qui n’entrent pas dans la constitution d’une unité urbaine. C’est la définition retenue dans cette étude.

Approche fonctionnelle (communes isolées) : sont considérées comme rurales les communes isolées hors de l’influence d’un pôle, qui n’appartiennent ni aux aires urbaines ni à l’espace multipolarisé (attiré par plusieurs pôles d’emploi). C’est l’approche du zonage en aires urbaines.

Approche suivant la grille de densité : sont considérées comme rurales les communes de la catégorie « très peu denses » de la grille de densité. Voir la grille communale de densité de l’Insee basée sur la méthode d’Eurostat et de l’OCDE.

Approche suivant les travaux de Brigitte Baccaïni (CGET : Commissariat Général à l’Égalité des Territoires) : sont considérées comme rurales les communes les moins denses et avec un lien fonctionnel à la ville plus faible. Voir notamment : Baccaïni B., Garnier M., 2018, « La mobilité résidentielle : tendances récentes et obstacles », Cahiers français, n° 402, p. 33-42.

D'après Insee, 2019.

 

Les auteurs commencent donc par définir comme rurales les communes n’appartenant pas à une unité urbaine (agglomération d’au moins 2 000 habitants séparés par moins de 200 m), puis passent ces communes dans un tamis constitué par les trois autres définitions, pour aboutir à leur typologie.

Insee méthodologie typologie du rural

Source : Insee, 2019

Lecture : Si une commune appartient à une unité urbaine (réponse « non » dans la première colonne), elle aboutit de toute façon au résultat « urbain » à droite. Si elle n’appartient pas à une unité urbaine (réponse « oui » dans la première colonne), elle passe ensuite par les différentes grilles de définition du rural. Si, par exemple, elle est considérée comme appartenant au rural isolé dans le zonage en aires urbaines, au rural très peu dense dans la grille de densité, et dans le rural le moins dense dans les travaux du CGET, alors elle entre dans la catégorie « rural éloigné ». Si la réponse est « oui » au départ puis non dans toutes les autres catégories, la commune est classée en « rural périphérique » (au sens, ici, de périurbain).

Les auteurs aboutissent donc à un gradient de ruralité, en fonction de la densité et de l’éloignement aux pôles d’emplois et aux services, formant grossièrement plusieurs couronnes autour des villes : le rural périphérique, le rural couronne éloignée, le rural bourg, le rural très peu dense et le rural éloigné (il faut ajouter la catégorie « autre rural »).

Résultats

Cette typologie offre un regard complémentaire par rapport à celles existantes, par exemple la typologie des campagnes de Hilal et al. pour la Datar en 2012 ou celle des bassins de vie ruraux de Pierre Pistre. 

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes propose, pour illustrer son texte, un tableau et plusieurs illustrations que nous reproduisons ici.

Tableau. Un quart de la population d'Auvergne-Rhône-Alpes vit dans une commune rurale
  Densité (habitants/km²) Part de la population régionale (en %) Évolution de la population entre 1999 et 2014 (en %) Éloignement au panier de vie courante (en minutes) Part des ménages propriétaires de leur résidence principale (en %) Part d'agriculteurs exploitants (en %) Part de cadres, et professions intellectuelles supérieures (en %) Part de retraités (en %)
Urbain 376 77,3 10,7 3,2 54 0,2 8,0 22
Rural 33 22,7 19,2 7,7 77 2,4 5,1 23
rural « éloigné » 9 1,6 -1,9 13,3 79 8,1 2,6 33
rural « très peu dense » 16 1,8 14,3 10,8 81 4,6 3,9 26
rural « bourg » 26 2,4 2,3 7,4 68 2,5 3,2 30
rural « couronne éloignée » 56 3,6 25,2 6,5 77 1,8 4,8 22
rural « périphérique » 61 13 25,5 6,9 78 1,5 5,9 21
Auvergne-Rhône-Alpes 112 100 12,5 4,2 59 0,7 7,3 22
France métropolitaine 118 - 9,5 4 58 1,7 7,5 22

Sources : Insee, Recensement de la population 2014, Base permanente des équipements (BPE)

Carte. Les communes d'Auvergne-Rhône-Alpes selon la typologie d'espaces ruraux
Insee carte typologie du rural auvergne rhone alpes

Source : Insee, 2019

Graphique. Solde migratoire urbain-rural par âge
Insee solde migratoire urbain rural par âge de la vie

Solde des migrations entre les territoires ruraux et l'urbain en fonction de l'âge, à l'intérieur de la région. Le rural attire principalement les 20-40 ans accompagnés de leurs enfants, les 16-22 ans sont ceux qui partent le plus vivre en ville (selon la définition morphologique de l'unité urbaine).

La version originale est cliquable et les données existent aussi sous forme de tableau.

Source : Insee 2014

Pour compléter

 

Actions sur le document