Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille E. Todd et les géographes

E. Todd et les géographes

Publié le 27/05/2015

Géoconfluences posait la question “Où sont les Charlie ?” dans sa veille du 12 janvier 2015 http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/ou-sont-les-charlie

On connaît l’ouvrage qu’Emmanuel Todd a publié en mai 2015 : « Qui est Charlie ? Sociologie d’une crise religieuse ».
Présentation sur le site de l’éditeur : « La cartographie et la sociologie des trois à quatre millions de marcheurs parisiens et provinciaux réservent bien des surprises. » http://www.seuil.com/livre-9782021279092.htm

Quelles réactions des géographes les analyses réalisées par E. Todd à partir des cartes ont-elles suscitées ?

  • Jacques Lévy dans Libération du 3 mai 2015 : « Un Todd stimulant, mais brouillé avec la réalité »

« Il a construit une géographie du 11 janvier. Une excellente idée, que j’aurais aimé avoir ! »
« II a produit des cartes que je peux utiliser pour m’opposer à ses conclusions, ce qui est une qualité. »
« Mais du fait de son rejet de l’historicité, Todd se condamne à un certain funambulisme théorique. »
« Todd s’est brouillé avec la réalité d’aujourd’hui »
http://www.liberation.fr/politiques/2015/05/03/un-todd-stimulant-mais-brouille-avec-la-realite_1287119

  • Béatrice Giblin

- dans Libération du 13 mai 2015 : « Attention aux manipulations cartographiques »
« C’est l’utilisation fallacieuse qu’il fait des cartes pour fonder son argumentation "scientifique" qui impose la critique. Emmanuel Todd se dit anthropologue et historien, et cette fois sociologue, plus rarement politiste, et assurément jamais géographe. […] C’est paradoxalement heureux pour les géographes quand on voit à quel point il ignore le b.a.-ba des règles de la cartographie qui lui éviterait de produire des cartes qui n’ont pas la moindre rigueur scientifique.
Les cartes de Qui est Charlie ? illustrent une fois de plus qu’une carte est toujours une représentation, et qu’il est possible de lui faire dire tout et son contraire si on ne montre pas une certaine prudence et une grande rigueur dans le choix de l’échelle et dans les valeurs retenues pour cartographier quelque phénomène que ce soit. C’est la base de son caractère scientifique, indispensable quand on fonde sur elles sa démonstration, autrement la carte est mise au service d’une argumentation fallacieuse, ce qui ici est le cas ». http://www.liberation.fr/societe/2015/05/13/attention-aux-manipulations-cartographiques_1308852

- dans Le Point du 22 mai 2015 :« "Qui est Charlie ?" : l'"imposture" Emmanuel Todd
« Interview énervée. Une carte est un outil très fort, qui donne une vue globale et parle d’elle-même. Or, Emmanuel Todd galvaude et falsifie ce bel outil. Non seulement les cartes qu’il utilise ne sont pas claires et sont mal légendées, inintelligibles, mais si on y regarde de près elles ne sont absolument pas rigoureuses, elles sont truffées d’erreurs et d’à-peu-près. C’est simple, il en ignore le BA-ba scientifique…» http://www.lepoint.fr/societe/qui-est-charlie-l-imposture-emmanuel-todd-22-05-2015-1930369_23.php

  • Thierry Joliveau dans son blog Monde géonumérique, le 19 mai 2015 : « Où est Charlie ? Ce que montrent réellement les cartes d’Emmanuel Todd ». T. Joliveau est professeur de géographie, et enseigne les concepts et méthodes géomatiques, l’analyse spatiale et les statistiques à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne.

Dans son travail, T. Joliveau reprend méthodiquement le travail de constitution et d’analyse des données de E. Todd sur les manifestations du 10 et 11 janvier, discute ses résultats, critique l’insuffisance de ses interprétations et en propose d’autres : d’autres corrélations, une typologie, et une autre piste d’explication.
Le billet s’accompagne de 5 figures :
- La carte de Libération du 12 janvier 2015
- La carte des Effectifs des manifestations et taux de manifestants
- La carte du taux de manifestants par aire urbaine (Interpolation spatiale)
- Les profils des types d’aires urbaines tirés de la CAH (classification ascendante hiérarchique)
- La carte de la typologie CAH et du nombre de manifestants.

L’étude de T. Joliveau se présente sous plusieurs formes
- un billet sur son blog https://mondegeonumerique.wordpress.com/2015/05/19/ou-est-charlie-et-si-les-cartes-du-11-janvier-demmanuel-todd-montraient-tout-autre-chose/
- une carte interactive https://www.arcgis.com/home/webmap/viewer.html?webmap=78138adfd7eb4412a3ae4254178c52e6&extent=-6.1082,40.7211,16.5456,51.0059
- un texte plus long (42 p.), en version provisoire mis à jour le 25 mai. Ce texte présente tout le travail statistique. https://app.box.com/s/xrqntsap93no7gbnqemhlrmwzyfk3g4z

Le blog est ouvert aux remarques et commentaires suivis des réponses de T. Joliveau.

Actions sur le document