Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Fractures territoriales et aménagement des territoires

Fractures territoriales et aménagement des territoires

Publié le 03/02/2014

L’Observatoire des Inégalités a publié le 10 décembre 2013 un extrait du n°8906 de la Documentation française, « La France, une géographie en mouvement » de Magali Reghezza-Zitt, : 4 cartes sur les inégalités territoriales de revenus à 4 échelles : nationale, des zones d’emploi, communale (en Alsace) et infra-urbaine (Strasbourg)
http://www.inegalites.fr/spip.php?page=analyse&id_article=1877&id_rubrique=110&id_mot=74

1. Le débat entre géographes sur les « fractures françaises »

Dans une précédente Veille du 22 février 2013, retrouver les analyses de C. Guilluy, https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=412978268792119&id=178580135522255

  • Ces analyses suscitent des réactions critiques :

- Laurent Davezies et Michel Lussault, invités de l’émission La Grande Table, sur France Culture, le 28 janvier 2014 échangent sur le thème « Les fractures françaises au miroir de la crise », 34 mn. L. Davezies, auteur de « La crise qui vient, la nouvelle fracture territoriale », 2012, prend ses distances avec C Guilluy car les inégalités territoriales ont reculé depuis 50 ans grâce aux politiques publiques. Il montre aussi que les effets de concentration se renforcent aujourd’hui dans les métropoles, avec un creusement des inégalités, mais que les effets d’entraînement redistribuent encore sur le reste du territoire. Les deux géographes échangent sur la réforme territoriale à venir et réfléchissent sur le pessimisme ambiant révélé par l’enquête du CEVIPOF sur les fractures françaises en janvier 2014. http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-les-fractures-francaises-au-miroir-de-la-crise-2014-01-28

- « Une inégalité territoriale fragmentée ». Sous ce titre dans Libération du 3 janvier 2014, le géographe Daniel Béhar revient sur les choix en cours de politique territoriale face aux fractures territoriales. « Le travers essentiel d’une lecture duale : elle ignore le fait majeur des transformations territoriales contemporaines. On ne peut distinguer les métropoles du reste du territoire, parce qu’au-delà des métropoles se joue un processus généralisé de métropolisation, c’est-à-dire de multiplication des flux et interdépendances de toutes natures. La France ne fonctionne plus sous le régime d’un centre et d’une périphérie, mais d’un système fait d’interdépendances. C’est là tout le défi d’une approche revisitée de l’égalité des territoires. » http://www.acadie-reflex.org/publications/txt344.pdf

- Dans la revue Urbanisme, n°391, « Une nouvelle géographie de l’exclusion », hiver 2013, Martin Vanier présente, dans la rubrique Controverses, sa lecture critique de l’ouvrage de Christophe Guilluy dans des termes voisins. « Dans une France des interdépendances (mondialisation, Europe, métropolisation, interterritorialité), une grande politique des liens et des parcours, de tout type et en tout genre, est la condition de la justice spatiale. Dresser une partie du système contre l’autre en caricaturant une France de gagnants et une France de perdants dans une géographie binaire, c’est dénoncer la mise en système comme la cause des détresses de ceux qui y ont perdu leur place, au lieu de les aider à la retrouver en la réinventant. » http://www.acadie-reflex.org/publications/txt348.pdf
 

2. Quelle politique d’aménagement des territoires face à ces inégalités ?

- Le chapitre Aménagement du Territoire de L’état de la France 2013-2014, rédigé par Daniel Béhar et Philippe Estèbe, offre un résumé en 9 pages des 3 âges de la politique d’aménagement du territoire français :
1963-1973 : l’Etat aménageur,
1973-1999 : l’Etat coproducteur
après 1999 : la fin d’une fiction qui se déploie sur 3 registres : la fiction de l’équivalence des territoires, la fiction de l’équivalence des contractants et la fiction de la continuité entre développement local et développement territorial.
Pour conclure, la question:  « comment concilier croissance et égalité entre les territoires ? » http://www.acadie-reflex.org/publications/txt334.pdf

- Le Conseil économique, social et environnemental a remis un rapport de Paul de Viguerie sur « La réduction des inégalités territoriales : quelle politique nationale d'aménagement du territoire ?, », novembre 2013, 162 pages. Le rapport contient un constat des inégalités et des propositions. Pas de figures sauf quelques cartes en annexes. « Phénomène complexe, les inégalités territoriales peuvent varier selon la "maille" et les critères étudiés : si inégalités sociales et territoriales sont souvent corrélées, un territoire peut être en situation délicate dans un domaine mais favorable au regard d'autres paramètres ; les personnes, de plus en plus mobiles, vivent à diverses échelles au cours de la semaine, de l'année et de leur vie. Le cumul de certaines inégalités compliquant leur correction au seul niveau des acteurs territoriaux, le CESE appelle au renouveau d’une politique nationale d’aménagement du territoire. Celle-ci doit être menée sur le long terme par l'Etat, sans négliger la dimension européenne, de manière déconcentrée et concertée, à partir d'un diagnostic territorial partagé, en s'appuyant sur une péréquation renforcée, pour conforter une « France en réseau », réduire les inégalités et remettre tous les territoires en capacité de se développer.» http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000822-la-reduction-des-inegalites-territoriales-quelle-politique-nationale-d-amenagement?xtor=EPR-528

Actions sur le document