Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille La carte de la nouvelle géographie prioritaire de la ville

La carte de la nouvelle géographie prioritaire de la ville

Publié le 18/11/2013

Le projet de “loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine” sera examiné à partir du 22 novembre à l’Assemblée Nationale. Cette nouvelle loi portée par le ministère de la ville s’appuie sur une nouvelle carte de la pauvreté en France. L’objectif est de simplifier la géographie prioritaire de la ville menée depuis trente ans et de cibler les aides sur les territoires où se concentre la pauvreté.
Pour les délimiter, la méthode proposée par l’INSEE a été de diviser la France en carrés de 200 mètres sur 200 mètres, selon la technique du carroyage. Les carreaux où plus de la moitié des habitants vit avec un revenu fiscal inférieur à 60 % du revenu fiscal local médian (11.250 euros par an à l’échelle nationale) sont coloriés en jaune.
Un critère unique pour la cartographie, celui de la pauvreté par la mesure des revenus fiscaux a été retenu après que les six critères habituellement utilisés en matière de politique de la ville : nombre de chômeurs, de jeunes, de familles monoparentales, d’immigrés, de bénéficiaires de l’APL et de logements sociaux aient été analysés. Pris séparément, ces critères ne sont pas pertinents sur tout le territoire ; superposés, ils sont corrélés avec les zones de concentration de la pauvreté.
Actuellement la politique de la ville concerne 2492 Cucs (contrats urbains de cohésion sociale, créés en 2006) et 751 ZUS (zones urbaines sensibles, créées en 1996). Les quartiers qui ressortent en jaune sont au nombre de 1300. Cette nouvelle carte exclut des territoires précédemment aidés et inclut des territoires qui ne l’étaient pas, en particulier des quartiers de villes moyennes, frappées par la désindustrialisation, des quartiers de ville en milieu rural, des quartiers périurbains.
Le document qui réunit les nouvelles cartes, surnommé "la Bible" au ministère, n'est toujours pas disponible mais est annoncé pour publication prochaine sur le site de l’INSEE.

Un premier exemple est donné par la carte de l’agglomération d’Amiens sur le site de Libération.
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/17/la-pauvrete-vue-du-ciel_947633

Pour compléter :

  • Un entretien du ministre, François Lamy, à propos de cette carte dans le JDD du 10 novembre

http://www.lejdd.fr/Societe/Lamy-presente-la-nouvelle-carte-des-quartiers-pauvres-638038

  • Le document explicatif du ministère de la ville : « La nouvelle étape de la politique de la ville : la réponse à vos questions » en date du 17 octobre 2013. 82 pages sans cartes

http://www.anru.fr/index.php/fre/L-actualite-du-Ministere-delegue-a-la-Ville/La-nouvelle-etape-de-la-politique-de-la-Ville-les-reponses-a-vos-questions    

  • La méthode du carroyage brièvement présentée par l’INSEE

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=18166&page=analyse/ana16/pol16.htm

  • L’application de la méthode du carroyage à plusieurs critères de la précarité urbaine par l’INSEE Midi-Pyrénées sur 12 villes de la région en avril 2013

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=13403&page=dossiers_etudes/tableaux_de_bord/precarite_2013/carte_precaurb11.htm

  • L’application du carroyage selon le critère du revenu fiscal et la comparaison avec le contour des quartiers prioritaires  CUCS à Vitrolles par l’INSEE PACA en janvier 2012

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=5&ref_id=18166

 

Actions sur le document