Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Quels outils pour la cartographie numérique avec les élèves ?

Quels outils pour la cartographie numérique avec les élèves ?

Publié le 18/12/2017

Il convient tout d'abord de rappeler que la cartographie à la main a encore de beaux jours devant elle : un bon cartographe sait d'abord se servir de ses crayons de couleurs, comme en témoigne chaque année le concours de cartographie pour collégiens et lycéens. En cartographie, le numérique nécessite une prise en main qui peut être longue et difficile, or l'outil ne doit pas prendre le pas sur la réflexion.

La difficulté de la prise en main conditionne donc en partie le choix de l'outil en fonction des capacités de l'utilisateur. Les pistes suivantes peuvent être explorées ; si les pistes 3 et 4 risquent de s'avérer trop difficiles pour le niveau lycée. 

1. Utiliser la fonction de dessin d'un logiciel qu'on connaît déjà

Les logiciels de traitement de texte ou de présentation de diapositives, par exemple ceux des suites Open office ou LibreOffice, proposent souvent des fonctions de dessin vectoriel assez riches. Ces logiciels sont souvent déjà installés dans les établissements scolaires. Dans le dessin vectoriel, chaque forme dessinée est composée d'une série de points et possède des attributs : c'est là le point de départ de la cartographie numérique. Une carte dessinée par ordinateur n'est autre qu'un grand nombre d'objets dessinés points par points, auxquels on attribue une épaisseur de contour, une couleur, une teinte, etc.

La suite de logiciels libres Framasoft propose un outil de dessin vectoriel gratuit en ligne.

2. Utiliser des solutions de cartographie pour l'enseignement
3. Utiliser des logiciels de cartographie 

Inskape ou l'extension Cart'OOO de Libre Office permettent de partir de fonds de carte au format SVG (format vectoriel universel) et de composer ses propres cartes. C'est la solution technique intermédiaire permettant d'arriver à d'assez bons résultats avec un coût de prise en main modéré. Il existe aussi des solutions en ligne comme Scribble Maps, ou ScapeToad pour faire des cartogrammes. Micro-images permet de faire des  SIG (systèmes d'information géographique) et même de la modélisation 3D. 

4. Entrer dans la fabrique de la carte statistique

Réaliser une carte statistique peut permettre de comprendre comment fonctionne la cartographie de données, et les éventuels biais qu'impliquent sa conception (par exemple en termes de discrétisation). Des logiciels gratuits comme PhilCarto de Philippe Waniez permettent de construire des cartes statistiques à partir de fonds de carte vectoriels et de tableaux de données. Arcgis (développé par Esri) est un autre exemple de logiciel développé pour le monde éducatif, sans oublier Qgis pour lequel il existe des jeux de données en lien avec les programmes scolaires. Signalons aussi Magrit (nouveautés ici) et Khartis proposé par l'atelier de cartographie de Sciences Po.

L'outil Khartis proposé par l'Atelier de cartographie de Sciences-Po

 

Voir aussi : 

 

Actions sur le document