Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille De la richesse des régions européennes

De la richesse des régions européennes

Publié le 11/04/2017

Eurostat a publié les données 2015 du PIB par habitant en standard de pouvoir d'achat de 276 régions européennes de niveau Nuts 2

Les données au format web ou compressées sont accessibles sur le site d'Eurostat. Le communiqué de presse du 30 mars 2017 en donne les principales interprétations en 2 pages ainsi qu'un tableau complet (6 pages). Le communiqué met en garde, au passage, sur l'importance des navetteurs entre régions (y compris transfrontalières) qui peuvent générer un biais statistique : la richesse qu'ils produisent est comptabilisée sur leur lieu de travail tandis qu'ils sont comptés dans la population de leur lieu de résidence. Le standard de pouvoir d'achat est défini par le communiqué comme « une monnaie artificielle qui prend en compte les écarts entres les niveaux de prix nationaux. Cette unité permet de comparer des indicateurs économiques en volume entre les pays ».

 

 

Les cinq régions européennes les plus riches et les cinq plus pauvres
5 plus riches Rang Rapport à la moyenne 5 plus pauvres Rang Rapport à la moyenne
Inner London – West (UK) 1 580 % Nord-Est (RO) 271 34 %
Grand-Duché de Luxembourg (LU) 2 264 % Yuzhen Tsentralen (BG) 273 33 %
Hambourg (DE) 3 206 % Severen Tsentralen (BG) 274 33 %
Bruxelles Capitale (BE) 4 205 % Mayotte (FR) 275 32 %
Bratislava (SK) 5 188 % Severozapaden (BG) 276 29 %

En PIB par habitant et en standard de pouvoir d'achat en 2015, par rapport à la moyenne européenne de 28 900 € par habitant. Source : Eurostat 2017.

 

Malgré les limites de l'indicateur utilisé, le produit intérieur brut, ces chiffres donnent une image de la répartition des richesses à l'intérieur de l'Union Européenne, sans préjuger des mécanismes de redistribution. L'échelon choisi permet de souligner les fractures intranationales entre Italie du Nord et du Sud, Allemagne de l'Ouest et de l'Est, Angleterre du Sud et du Centre, Flandre et Wallonie, et de mettre en évidence la macrocéphalie économique en France, en Pologne, au Portugal, en Slovaquie ou en Hongrie. Pour la France, le découpage régional est évidemment celui d'avant 2016. Notons que si l'île de France est 8e (derrière les régions de Prague et de Bratislava), c'est la seule région française avec Rhône-Alpes à se situer au-dessus de la moyenne européenne. Mayotte étant l'avant-dernière région du classement, la France est le pays présentant le plus grand écart de richesses interrégional.

Le site d'Eurostat permet de produire une infinité de tableaux, des graphiques ou des cartes, laissant l'utilisateur choisir la discrétisation qui lui convient. Dans les deux exemples ci-dessous, nous avons choisi à gauche la méthode des quantiles avec cinq classes comprenant 55 régions chacune, et à droite deux classes seulement pour mettre en évidence les 175 régions situées sous la moyenne et les 100 régions situées au-dessus.

Ces cartes, produites par Géoconfluences avec l'outil proposé sur le site d'Eurostat, sont libres de droit.

Pour compléter : 

Actions sur le document
Veille : dernière publication
Éclairage : dernière publication