Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Révisons nos atlas : le Mont McKinley n’existe plus

Révisons nos atlas : le Mont McKinley n’existe plus

Publié le 08/09/2015

Le point culminant des États-Unis n’est plus le mont McKinley. Il va laisser sa place au mont Denali.
Le 30 août 2015, Barack Obama, le président des États-Unis, a annoncé que la montagne allait  retrouver son toponyme d’origine.

Ces tribulations de toponymes sont un exemple intéressant de restauration mémorielle.
Le mont s’est longtemps appelé Denali. Ce nom, issu des langues amérindiennes, signifie dans un dialecte local « celui qui est haut ».
Puis le pic a été nommé McKinley officiellement en 1896, alors que William Dickey, prospecteur, explorait les montagnes au centre de l’Alaska. En apprenant que le républicain William McKinley, ex-gouverneur de l’Ohio, avait été désigné par son parti pour briguer la présidence du pays, il a décidé de nommer le sommet en son hommage.
Un long débat à propos de ce toponyme a opposé depuis lors la population locale des Athabascans et le pouvoir fédéral, en particulier les républicains et les représentants de l’Ohio.
Le débat pourrait reprendre à l’occasion de la campagne électorale de 2016.

Mais le changement de toponyme n’est pas la seule révision à faire sur la carte. L’altitude du mont a aussi été révisée. L’U.S. Geological Survey a annoncé que le mont Denali s’élevait désormais à 6 190 mètres, soit 4 mètres de moins que l’altitude qui lui était reconnue depuis les années 1950. Ce n’est pas le mont qui s’est affaissé mais les technologies qui ont progressé.

  • Nasa Earth Observatory, "A new Identity for Denali", 3 septembre 2015

avec deux images du Denali en date du 15 juin 2015, http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=86526

Actions sur le document
Veille : dernière publication