Vous êtes ici : Accueil Glossaire Corridor

Corridor

Publié le 11/03/2013

Un corridor, au sens général, est un espace géographique dans lequel les régions sont parfaitement interconnectées par des liaisons terrestres ou maritimes plurimodales.

Un corridor est aussi une voie de transit au régime administratif particulier facilitant le passage des marchandises lorsque les conditions géopolitiques sont défavorables, lorsque les territoires sont enclavés. Les corridors de transport sont des outils indispensables à l’ouverture des économies de certains pays enclavés, en développement (Moyen-Orient, Afrique, CEI, Amérique Latine).

Un corridor de fret (freightway ou freeway) est une infrastructure exploitée en commun par plusieurs gestionnaires pour permettre la circulation sur un même itinéraire.
L'UE a mis en place des corridors ferroviaires réservés au fret transeuropéen. Ils sont destinés à renforcer, en commun, le recours au transport ferroviaire des marchandises par l'attribution de sillons – périodes durant laquelle une infrastructure donnée est affectée à la circulation d’un train entre deux points du réseau ferré – sur le mode du guichet unique (une agence européenne interlocutrice). Ces corridors sont totalement ouverts à la concurrence et les sillons peuvent être attribués à n'importe quel opérateur agréé.
En milieu maritime, les rails sont des couloirs de navigation mis en place au sein d'espaces maritimes très fréquentés afin de limiter les risques de collision et de pollution accidentelle. Leur officialisation par l'Organisation maritime internationale (OMI) date de 1979. De tels rails reposent sur l'organisation de dispositifs de séparation du trafic (DST).

Le terme de corridor européen, ou eurocorridor, s'inscrit dans le cadre du Schéma de développement de l'espace communautaire (SDEC) de 1999. Il désigne un axe de développement linéaire transeuropéen, modélisé dans l'espace par les grandes infrastructures de transport, d'énergie et de télécommunication, regroupées sous la dénomination de réseaux transeuropéens (RTE). Dans un sens descriptif, les eurocorridors s’articulent le long des grandes concentrations urbaines en Europe, ils constituent aussi les axes de développement spatial souhaité vers l’Est de l’Europe, dans la perspective des élargissements et de la politique de voisinage. Les eurocorridors s'inscrivent dans la trame spatiale communautaire et possèdent ainsi une fonction d’aménagement du territoire permettant d’articuler dans l’espace les politiques sectorielles européennes (environnement, transports, développement économique, etc.).

Portant de grands programmes de construction d'infrastructures de transport, d'énergie ou de télécommunication, les RTE jouent un rôle essentiel dans l’achèvement de l’intégration du territoire européen et dans la réalisation "d’un espace sans frontières intérieures" selon les objectifs du traité de Maastricht confirmé par le Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE) de 2008. La politique des réseaux transeuropéens définit de grandes opérations et des projets d’intérêt commun qui pourront être financés par les fonds européens. Elle a pour objectif global de transformer les vingt-sept réseaux nationaux en un seul réseau unique et interopérable de dimension européenne, en éliminant les goulets d'étranglement et en rajoutant les maillons manquants. Par exemple, les RTE de transport (RTE-T) sont au nombre de 30 et concernent les "autoroutes de la mer", la construction d’autoroutes terrestres ou de voies ferrées rapides irrigant tout le territoire communautaire.

Mise à jour : décembre 2010