Vous êtes ici : Accueil Glossaire Cyberespace

Cyberespace

Publié le 21/01/2020

Le cyberespace est l'espace de l'internet et des mondes dits virtuels.

Le terme « cyberespace » a été popularisé par un écrivain de science-fiction états-unien, William Gibson, dans son roman Neuromancien, publié en 1984. Le terme était déjà apparu une première fois dans sa nouvelle « Burning Chrome » (1982). L'Internet  grand public n’existait pas encore à cette époque, mais la vision de Gibson a ensuite été souvent reprise dans les années 1990 pour désigner l’espace internétique. Dans son roman, Gibson présente le cyberespace (aussi nommé « the Matrix ») comme une « hallucination consensuelle vécue quotidiennement en toute légalité par des dizaines de millions d'opérateurs, dans tous les pays, par des gosses auxquels on enseigne les concepts mathématiques... Une représentation graphique de données extraites des mémoires de tous les ordinateurs du système humain » (Gibson, 1984). Le cyberespace de Gibson, accessible en se connectant à une console de simulation, est en fait une mise en forme sensorielle des données. Les informations y prennent la forme de masses étincelantes, et les données protégées y sont dissimulées par des murs dans lesquels creuser des brèches. Cet imaginaire de la représentation sensorielle des données et des réseaux se retrouve également dans Tron, film de science-fiction de Steven Lisberger datant de 1982 et dont une suite réalisée par Joseph Kosinski, Tron : Legacy, est sortie en 2010. Quant au principe de la connexion via un terminal à une simulation d’un monde numérique, il a été repris par les Wachowski dans la célèbre saga cinématographique Matrix, débutée en 1999.

Si le terme cyberespace est encore employé aujourd’hui dans des sens divers, il faut néanmoins préciser que les propositions de Gibson, Lisberger ou des sœurs Wachowski, quoiqu’elles soient très inspirantes, relèvent de la vision d’artiste plus que d’une réalité technique : le design des interfaces permettant la manipulation des données et la navigation sur les réseaux (explorateurs de fichiers, navigateurs web, traitements de texte, etc.) n’est finalement pas aussi spectaculaire que ce que proposaient ces artistes. L’Atlas of Cyberespace des géographes Martin Dodge et Robert Kitchin rassemble en une somme richement illustrée de nombreuses propositions graphiques de visualisation du cyberespace mises en œuvre jusqu’au début des années 2000, mais ce champ de recherche s’est assez vite essoufflé. Le terme de cyberespace a ensuite été repris dans certains travaux de géographie du numérique (Bakis, 2007) ou encore par les militaires français. Aujourd’hui, c’est surtout son préfixe « cyber » qui est employé comme adjectif, et de nouveaux termes comme « infosphère », « datasphère » ou « espace numérique » tendent à le concurrencer.

Source : extrait de Jean-François Perrat, « Notions en débat. Le virtuel et le réel dans la géographie du numérique », Géoconfluences, janvier 2020.

Pour compléter