Vous êtes ici : Accueil Glossaire Ferroviaire et ferroutage

Ferroviaire et ferroutage

Publié le 11/03/2013

Du chemin de fer du XIXe siècle au train à grande vitesse contemporain, le principe est le même, mais les technologies et les usages ont évolué. En Europe, le transport des voyageurs l'a emporté sur celui des marchandises, à la différence de ce qui peut être observé dans d'autres contextes spatiaux, en Amérique du Nord par exemple. Et, sur des courtes et moyennes distances, la grande vitesse ferroviaire concurrence même l'avion.
Si, en Europe, le transport des marchandises est devenu le parent pauvre du transport ferroviaire, les réalités énergétiques et environnementales pourraient, devraient même, produire un infléchissement de cette tendance. Ainsi, le ferroutage désigne le transport bi- ou multimodal rail - route utilisant des remorques routières spéciales ou des caisses mobiles acheminées sur des wagons plats. En Europe, le ferroutage concerne particulièrement le transit alpin. Il débuta au début de la décennie 1960 - 1970 à travers le Lötschberg. Par l'accord sur le transit de 1989, la Suisse s'est engagée envers l'UE à transformer les lignes transalpines existantes du St-Gothard et de Lötschberg-Simplon en couloirs ferroviaires, à titre transitoire, en attendant la réalisation de nouvelles transversales alpines. Les populations suisses alpines ont adopté en 1994 l'initiative "pour la protection des régions alpines contre le transit", arrêté par lequel le transfert du trafic de marchandises de la route au rail doit être achevé pour 2004.
Un autre projet mobilise capitaux et énergie : il s'agit de la Transalpine, liaison ferroviaire Lyon - Turin décidée par un accord international franco-italien en janvier 2001. Elle devrait permettre d’acheminer, entre Lyon et Turin, 50 millions de tonnes de marchandises par an et 7 millions de voyageurs. Répondant au développement impératif de l’intermodalité à l'échelle européenne, la mise en service complète de cette nouvelle voie transalpine pourrait intervenir en 2012 - 2015.

Voir le site officiel du projet Lyon - Turin : www.transalpine.com