Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Perception (du paysage) et subjectivité

Perception (du paysage) et subjectivité

Publié le 29/04/2022

Toute perception est la prise de conscience d'un objet par un sujet. C'est une réponse phénoménale à un stimulus qui se trouve influencée par le sujet lui-même. La perception, faisant davantage appel aux mécanismes sensoriels, se distingue de la représentation.

Au paysage - objet, le spectateur applique ses filtres, interprétations, symbolisations. « La description du paysage, surtout si elle est réussie, nous apprend bien plus sur son auteur que sur le paysage même. Elle dit un état d'âme plus qu'un état du lieu » (Brunet et al., 1992).

Par ailleurs, le paysage est perçu de façons très diverses, selon le point de vue, l’échelle, le moment. Les perceptions artistiques du paysage (littérature, peinture, etc.) sont d'une infinie variété et évoluent en fonction des époques.

(ST) 2007, dernière modification (SB et CB) mars 2022.


Références citées
  • Roger Brunet, Robert Ferras, Hervé Théry (dir.), Les mots de la géographie. Dictionnaire critique. Reclus, La Documentation française. 1993 (1re éd. 1992).
Pour compléter avec Géoconfluences

 

Actions sur le document

Affiner les résultats par :