Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Sécularisation

Sécularisation

Publié le 01/06/2016

La sécularisation désigne le phénomène historique par lequel, depuis la seconde moitié du XVIIIe siècle, une séparation s’instaure progressivement entre le domaine religieux et le domaine public avec l’abandon par les Églises de certaines fonctions qu’elles remplissaient dans la société civile et politique.

Ce processus de perte d’influence sociale de la religion dans les sociétés modernes est particulièrement validé en Europe où toutes les données européennes attestent la baisse des appartenances et des pratiques religieuses, mais il ne se vérifie pas aux Etats-Unis, par exemple.  Depuis les années 1990, on  tend à voir une « exception européenne » plutôt qu'une « exception états-unienne ».
La thèse d’un lien direct entre modernisation de la société, sécularisation de la population et fin de la religion est contestée. De nombreux observateurs parlent de « retour du religieux ». Mais ce retour du religieux ne signifie pas – sauf dans ses manifestations extrémistes – une remise en cause du processus de sécularisation, de l’autonomisation des sociétés modernes par rapport aux autorités religieuses. "Il manifeste, dans le contexte de la mondialisation, une reconfiguration globale du religieux, du politique et du culturel" (Willaime, 2006)

Pour compléter :

 

Mise à jour : juin 2016