Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Tigres asiatiques

Tigres asiatiques

Publié le 05/05/2021

Les « tigres asiatiques », aussi appelés « bébés tigres » sont au nombre de cinq : la Thaïlande, la Malaisie, l’Indonésie, le Vietnam et les Philippines. Ces États dits « nouveaux pays exportateurs » (NPE) sont des pays émergents dont la croissance repose sur une économie extravertie qui se fonde sur les exportations et l’attraction d’investissements directs étrangers (IDE) des pays industrialisés. Ils succèdent aux « dragons asiatiques » (Hong-Kong, Corée du Sud, Taïwan et Singapour) dont la croissance, dès les années 1970, leur avait valu le surnom de « nouveaux pays industrialisés » (NPI).

Les tigres asiatiques s’insèrent dans le modèle de développement en vol d’oies sauvages, théorisé par l’économiste japonais Kaname Akamatsu en 1937, d’après lequel il y a en Asie un modèle de propagation du développement avec une diffusion des nouvelles techniques à partir du Japon, qui joue le rôle d’oie de tête et qui guide les autres qui se placent dans son sillage. Ce principe repose sur la succession de modèles industriels en décalé :

  • 1er modèle : industries à faible valeur ajoutée (textile, petite mécanique)
  • 2e modèle : sidérurgie, métallurgie
  • 3e modèle : industrie automobile, à plus forte valeur ajoutée
  • 4e modèle : biotechnologie, microélectronique, recherche fondamentale.

Alors que la génération des dragons asiatiques a atteint le 4e modèle, le développement des tigres asiatiques repose aujourd’hui encore sur le 3e modèle.

(MCD), février 2016. Dernière modification (LF) en mai 2021.


Pour compléter

Actions sur le document

Affiner les résultats par :