Vous êtes ici : Accueil Glossaire Village (en France)

Village (en France)

Publié le 03/10/2019

>>> voir village (dans le monde)

Si le terme « village » est d’usage courant, il est difficile d’en donner une définition rigoureuse. Le village désigne des communes dont la population est relativement limitée, ou le bourg d'un territoire communal à l'habitat dispersé. Divers seuils de population peuvent être mobilisés. Un seuil important est 3 500 habitants, qui est par exemple le maximum de population visé par l’Association des maires ruraux de France (AMRF) pour ses communes membres. Un seuil plus restrictif est celui avec lequel l’INSEE distingue les communes urbaines des communes rurales, seuil fixé à 2 000 habitants pour l’espace aggloméré principal de la commune (hors hameaux et écarts). Le seuil encore un peu plus bas de 2 000 habitants pour l’ensemble du territoire communal est retenu par le comité départemental du tourisme du Rhône qui décerne le label « village de caractère ». Tous ces seuils doivent être appréciés en fonction du contexte. En effet, dans un département rural, une commune de moins de 2000 habitants peut être un chef-lieu de canton et dotée d’un nombre significatif de commerces. Avec la même population, une commune périurbaine proche d’une grande ville peut être dépourvue de commerces.

Par ailleurs, les acteurs locaux [dans le périurbain lyonnais] peuvent utiliser le terme village pour désigner des communes dont la population est relativement importante. Il est fréquent que l’appellation village soit revendiquée par des élus de communes périurbaines qui comptent 5 000 voire 10 000 habitants. Il s’agit d’un usage politique du terme qui vise à marquer une différence par rapport à la grande ville, à la densité de la métropole. Hors du périurbain, le terme village peut aussi être utilisé dans des contextes très urbains. On peut l’illustrer avec Jacques Chirac parlant des 100 villages de Paris quand il était maire de la ville.

On retient que l'appellation « village », laissée à l'appréciation du locuteur et sans réel fondement géographique, est une façon méliorative de qualifier un mode de vie basé sur l'interconnaissance et l'échelle locale, pour l'opposer aux nuisances présumées de la grande ville.

D'après Maryame Amarouche et Éric Charmes, 2019.

Pour compléter