Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Liens à découvrir Copernicus (Corine Land Cover), la carte des usages du sol en Europe, version 2018

Copernicus (Corine Land Cover), la carte des usages du sol en Europe, version 2018

Publié le 09/01/2019

Le programme Copernicus (Corine Land Cover) donne avec une très grande précision les usages du sol dans la plupart des pays européens (tous les pays de l’Union plus la Suisse, la Norvège, l’Islande, les Balkans…). La nouvelle livraison de 2018 actualise la précédente qui datait de 2012.

« CORINE Land Cover (CLC) est un inventaire de l’occupation des sols mis en place à partir de 1985 dans le cadre du programme européen de coordination de l'information sur l'environnement (Corine). Le millésime 2018 est disponible sur le site Copernicus, le programme de l'Agence spatiale européenne chargé d'assurer l'acquisition des images satellites servant à produire ces données. » (source : blog « cartographies numériques »)

Deux limites principales sont à noter, l’usage de l’anglais dans la toponymie et la nomenclature d’une part, et la similitude de certaines couleurs, par exemple entre la végétation sclérophylle et la transition bois-arbustes (il aurait suffi que le survol de la souris indique l’élément de légende correspondant).

 
Capture 1. Rome et ses environs

Rome urbanisation usages du sol Copernicus

 

Le niveau de précision est de 100 mètres, ce qui permet une étude assez détaillée. Sur la capture ci-dessus qui englobe l’agglomération de Rome, on observe bien le phénomène de città diffusa, cette périurbanisation très diffuse typique de l’Italie, mais on devine aussi les versants de vallées les plus en pente, soulignés par la végétation. L’aéroport de Rome Fiumicino est en rose clair, sur le littoral (pour une raison inconnue, le littoral italien apparaît en vert).

 
Capture 2. L'Europe du Nord

Europe du Nord milieux naturels usages du sol Copernicus

 

À l’échelle de l’Europe du Nord par exemple, cet outil permet de travailler sur les milieux dits naturels. On observe très nettement les tourbières irlandaises et écossaises (violet), les pâturages irlandais, gallois, ou néerlandais (vert clair), les openfields anglais et danois (terres arables non irriguées, jaune pâle), les grandes forêts de conifères suédoises (vert foncé) ou les landes et bruyères norvégiennes (vert clair). On observe aussi nettement la densité de l’urbanisation dans le Nord de l’Angleterre et dans un triangle Hollande-Ruhr-Flandres

 
Capture 3. Le Bassin parisien

Bassin parisien périurbanisation forêts agriculture usages du sol Copernicus

 

Une carte du Bassin parisien permet d’observer la tache urbaine parisienne et l’urbanisation de long des cours d’eaux et des axes routiers (rouge), les côtes viticoles de Champagne (orange), les régions d’élevage du pays d’Auge ou de la boutonnière du pays de Bray (vert clair), les grands massifs forestiers de Rambouillet, Fontainebleau, Compiègne (vert vif et vert foncé), les plaines céréalières de la Beauce et de la Brie (jaune pâle).

Pour compléter
Actions sur le document