Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Revues de presse et ressources classées Les cimetières, nouvelles cibles de la destruction de la culture ouïghour par la Chine

Les cimetières, nouvelles cibles de la destruction de la culture ouïghour par la Chine

Publié le 11/10/2019
Les Ouïghours sont une minorité musulmane turcophone majoritaires dans la province chinoise du Xinjiang (pron. ksinkiang). Depuis plusieurs décennies, le pouvoir chinois cherche à acculturer cette population, en la sinisant et en encourageant la migration massive de personnes appartenant à l’ethnie majoritaire dans le pays, les Han. La région, riche en hydrocarbures, est au cœur du dispositif des nouvelles routes de la soie.

Une vidéo publiée par l'AFP sur les réseaux sociaux montre l'une des facettes de cette acculturation à marche forcée, la destruction des cimetières musulmans :

Source : AFP sur Dailymotion

Dans la presse française

Sur l’acculturation à marche forcée des Ouïghours, dans la presse française, libres d’accès :

Plusieurs documents dans ce dernier article dont ces infographies :

Ouighours carte

recensement chinois Xinjiang

Source : Stanislas Poyet, « Comment Pékin étend sa mainmise sur le Xinjiang », Le Figaro, 5 juillet 2019.

Dans la recherche

Deux articles récents

Des articles anciens

La patrimonialisation ambiguë des tombeaux remarquables au Xinjiang

Parallèlement à la destruction des cimetières, l’État cherche à patrimonialiser les tombeaux les plus remarquables, afin de les intégrer au patrimoine national et de contribuer à la mise en tourisme de la région, tout en cherchant à éviter toute réappropriation politique de ces lieux sacrés pour la population musulmane.

Deux articles scientifiques sur ce thème :

Plus largement sur l’islam en Chine

  • Élisabeth Allès, « Des musulmans de langue chinoise entre Chine et Asie centrale », Relations internationales, 2011/1 (n° 145), p. 105-115.
  • Élisabeth Allès, L'islam de Chine. Un islam en situation minoritaire. Khartala, 2012. Compte-rendu de Jacqueline Nivard dans les Carnets du Centre Chine.
  • Jérôme Doyon, Négocier la place de l'islam chinois. Les associations islamiques de Nankin à l'ère des réformes, Paris, L'Harmattan, 2014, 249 p. Compte-rendu de Rémi Castets dans Perspectives chinoises.

 


Pour compléter avec Géoconfluences

Sur la géopolitique des cimetières :

Sur les nouvelles routes de la soie :

Sur les urbicides et la destruction des lieux symboliques :

Actions sur le document