Vous êtes ici : Accueil Glossaire Archipel Métropolitain/Mégalopolitain Mondial (AMM)

Archipel Métropolitain/Mégalopolitain Mondial (AMM)

Publié le 15/03/2013

L'expression archipel métropolitain mondial est une expression décrivant le fonctionnement réticulaire des grandes agglomérations dans le cadre de la dernière phase de la mondialisation. L'expression exacte apparaît pour la première fois en 1994 dans le chapitre 1 d'un ouvrage d'Olivier Dollfus, L'Espace Monde. Immédiatement, l'auteur introduit une précision qui va induire en erreur des générations de lecteurs : 

« L’archipel métropolitain mondial est un archipel d’archipels, ceux des mégalopoles. Entre la mégalopole japonaise, d’Europe, des États-Unis (du Nord-Est et en Californie) sont rassemblés les sièges des grandes organisations et agences internationales [...], les gouvernements des sept qui siègent aux « Sommets » [...] les grandes places financières du Monde [...] les 4/5 des cinq cents plus grandes entreprises industrielles, financières et de service du Monde, les universités parmi les plus prestigieuses. »

Il y a donc deux archipels emboîtés : celui des métropoles formant les mégalopoles, et celui des métropoles reliées entre elles à l'échelle mondiale. Aujourd'hui, la notion de mégalopole est en perte de vitesse face à l'émergence de grandes régions urbaines hors des deux – ou trois – foyers identifiés à l'origine, c'est donc bien d'un archipel métropolitain, fonctionnant à l'échelle mondiale, qu'il faudrait parler.

Si l'expression rencontre encore aujourd'hui un grand succès dans la géographie scolaire, c'est qu'elle décrit bien le fonctionnement des métropoles dans la mondialisation, qui ont parfois plus d'échanges entre elles qu'avec leur arrière-pays immédiat. Mais si l'archipel des années 1990 est bien un archipel organisé par trois groupes mégalopolitains, l'archipel des années 2020 est encore plus mondial puisqu'il intègre des métropoles des pays autrefois classés au « Sud » et aujourd'hui émergents : Chine, Inde ou Brésil, entre autres.

L'idée d'archipel mondial se distingue de celle du « village global » popularisé par le Canadien Marshall MacLuhan (La Galaxie Gutenberg - 1962) qui pressentait l'émergence d'une « tribu mondiale » fondée sur la généralisation des moyens de communication électroniques. En effet, l'archipel suggère plutôt l'isolement et la fragmentation, et évoque, comme en négatif, les espaces laissés-pour-compte de la mondialisation.

Références

Dollfus Olivier, « Chapitre I. L’espace Monde, un espace géographique », L'Espace Monde. sous la direction de Dollfus Olivier. Paris, Economica (programme ReLIRE), « Géo-poche », 1994, p. 15-34.

(ST) octobre 2003 ; (JBB) définition refondue en avril 2020.