Vous êtes ici : Accueil Glossaire Désert alimentaire

Désert alimentaire

Publié le 01/04/2016

L'expression « désert alimentaire » ou food desert désigne un espace où les habitants ne peuvent se procurer des aliments sains (fruits, légumes, viande et produits laitiers frais) à des prix abordables.

Aux États-Unis, pour le Ministère de l’Agriculture (United States Department of Agriculture – USDA), le désert alimentaire correspond à un secteur de recensement défavorisé (au moins 20 % de la population sous le seuil de pauvreté ou un revenu médian par foyer de 80 % ou moins du revenu médian par foyer du secteur) où une part significative (au moins 33 % de la population ou 500 personnes) des résidents habitent à plus de 1,6 km (1 mile) en milieu urbain, et 16 km (10 miles) en milieu rural, du supermarché le plus proche. Selon l'USDA, les États-Unis comptent 8 959 en 2010.
L'Université Johns Hopkins de Baltimore propose la définition suivante : « Une zone où la distance pour se rendre dans un supermarché est supérieure à 400 mètres, où le revenu médian par foyer est égal ou inférieur à 185 % du seuil de pauvreté fédéral, où plus de 30 % des foyers n’ont pas accès à une voiture, et où l’index moyen d’alimentation saine disponible concernant les supermarchés, les supérettes et les magasins de quartier est faible »

Selon certains, la notion présente le défaut d'occulter les processus racialisés, de genre et de classe, sans parler des problèmes d'emploi, qui ont abouti à la formation d'espaces dépourvus de nourriture abordable et / ou riche d'un point de vue nutritionnel.

Pour compléter :

- sur le site du Ministère de l'Agriculture des États-Unis, la définition et l'Atlas de l'accès à l'alimentation (Food Access Reasearch Atlas)

- Stéphanie Baffico, « De "Charm City" à "Farm City" : la reconquête des espaces en déshérence  par l’agriculture urbaine à Baltimore », 2016.


Mise à jour : avril 2016