Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Écartement des rails

Écartement des rails

Publié le 08/10/2021

L'écartement des rails désigne la distance séparant les deux rails d'une voie ferrée, exprimée en millimètres. C'est une donnée importante car une fois une norme établie, il est très difficile de faire passer le matériel roulant sur des voies d'écartement différent. Des dizaines d'écartements différents ont existé dans le monde et dans l'histoire, regroupées aujourd'hui dans trois catégories : la voie normale (écartement standard de 1 435 mm), la voie large et la voie étroite (dont la voie métrique, d'un écartement de 1 000 mm). Le choix d'un écartement différent entre deux pays voisins pouvait s'expliquer par des raisons stratégiques, de façon à éviter l'usage des voies par du matériel étranger en cas d'invasion.

L'écartement normal est adopté comme norme au Royaume-Uni, aux États-Unis et dans l'Union européenne, ainsi que dans de nombreux autres États. C'est également celui du Shinkansen au Japon et des lignes à grande vitesse d'une manière générale. Il ne concerne pas seulement les systèmes de transport interurbains mais également les systèmes de transport urbain tels que les métros et les tramways. La plupart des réseaux construits récemment ont un écartement normal.

Deux exemples de voies à écartement métrique : Saint-Étienne (ci-contre) et Göteborg (ci-dessus). Clichés : Géoconfluences, 2019 (libre de droits) et Raymond Woessner, 2012 (tous droits réservés)

En revanche, l'histoire a légué une grande variété d'écartements qui restent aujourd'hui en usage. L'écartement métrique permet ainsi de reconnaître les réseaux de tramway qui n'ont jamais été déposés et réinstallés, comme ceux de Saint-Étienne en France ou de Göteborg en Suède. L'écartement dit « du Cap » (1 067 mm) reste en usage dans de nombreuses anciennes colonies britanniques.

(JBB) octobre 2021


Pour compléter

Actions sur le document

Affiner les résultats par :