Vous êtes ici : Accueil Glossaire Enclosure

Enclosure

Publié le 19/06/2018

L’enclosure est un terme anglais désignant, au sens strict, une parcelle enclose d’un muret de pierres sèches ou d’une haie. Le mot, entré dans l’usage en français (source : TLFI), peut être écrit en caractères droits et prononcé à la française.

En histoire, le « mouvement des enclosures » désigne la longue mutation du système agraire qui s’est produite en Angleterre au XVI et XVIIe siècle. Lors de ce processus, les communs, des landes et pâtures utilisées collectivement par des communautés paysannes, sont divisés et enclos pour l’élevage des ovins par les grands propriétaires. On peut y voir à la fois une cause et une conséquence du développement de la proto-industrie manufacturière textile, très demandeuse en laine ; l’exploitation directe de celle-ci par l’aristocratie devient plus rentable que les droits seigneuriaux prélevés sur les communautés villageoises. Les conséquences du mouvement des enclosures sont profondes et durables. L’enclosure est un mouvement cumulatif : chaque nouvel enclos tend à faire reculer les droits d'usage au profit du droit de propriété, et incite finalement à enclore de nouvelles parcelles ; à terme, la réduction des surfaces exploitables pour les paysans a nourri un premier exode rural et un transfert de main d’œuvre précoce de l’agriculture vers la manufacture. Le mouvement des enclosures est en ce sens l'une des racines de la première révolution agraire et industrielle.

Au sens métaphorique, les théoriciens des communs désignent par enclosure toutes les dynamiques systématiques de privatisation des ressources collectives (Festa et al., 2018) pour leur soumission à une exploitation économique. L’enclosure peut, dans cette acception, être considérée comme le contraire des communs. La privatisation des accès aux rivages lacustres et maritimes, contraire à l'intérêt collectif (et, en France, à la loi), en est un exemple.

(JBB) juin 2018.


Pour compléter
  • Daniela Festa (avec la contribution de Mélanie Dulong de Rosnay et Diego Miralles Buil), « Les communs », notion à la une de Géoconfluences, juin 2018.