Vous êtes ici : Accueil Glossaire Parcs nationaux (définition de l'UICN)

Parcs nationaux (définition de l'UICN)

Publié le 09/02/2018

Si l'on en croit la définition avancée par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) en 1969 à New Delhi, le Parc national est une institution dotée de trois missions principales :

  • le souci de la protection de la nature
  • l'étude scientifique des écosystèmes dont ils sont le support et qui « sont -ou devraient être- libérés de toute exploitation ou occupation humaine »
  • la connaissance favorisée du public des milieux ou des espaces ainsi gérés.
     

Dans sa définition des espaces protégés du Monde affinée en 1994, l'UICN a établi 6 catégories de classification, allant de la protection la plus forte (catégorie I) à la plus légère (catégorie VI), où l'homme interfère le plus. Cela est utile pour mener des comparaisons internationales, car la notion de Parc national diffère d'un État à l'autre aux échelles mondiale et européenne. Ainsi les Parcs nationaux français, par leur réglementation, appartiennent à la catégorie II. Cela implique "la protection de l'intégrité écologique pour les générations présentes et futures, excluant l'exploitation et l'occupation de ces espaces, et permettant des possibilités de détente, de recherche, d'éducation pour les visiteurs, dans la mesure où ils sont compatibles avec les objectifs de conservation."

Fait significatif, l'UICN tient seulement compte des critères de protection : rien n'est retenu des actions dans les zones périphériques ou dans les zones d'adhésion. Rien n'est abordé autour de l'acceptation sociale, selon une injonction qui présuppose que les Parcs nationaux doivent être acceptés. Rien non plus sur les logiques de contractualisation, notamment menées en Europe depuis le début des années 1990. Le choix de se tourner davantage vers le développement local n'est pas reconnu.

En France

>>> Voir Parc national en France / parc naturel régional (PNR)

En France, la loi du 22 juillet 1960 sur la création des Parcs nationaux laisse une grande latitude d'interprétation : l'article L. 241-1 du 1er chapitre stipule que : le territoire de tout ou partie d'une ou plusieurs communes peut être classé par décret en Conseil d'État en "Parc national" lorsque la conservation de la faune, de la flore, du sol, du sous-sol, de l'atmosphère, des eaux et, en général, d'un milieu naturel, présente un intérêt spécial et qu'il importe de préserver ce milieu contre tout effet de dégradation naturelle et de le soustraire à toute intervention artificielle susceptible d'en altérer l'aspect, la composition et l'évolution" (J.O., p. 65).

En clair, trois missions leur sont assignées par l'État français : protéger ; faire découvrir ; éduquer.

 

Lionel LASLAZUniversité de Savoie - Chambéry,

pour Géoconfluences le 6 février 2007