Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Sex ratio

Sex ratio

Publié le 26/02/2013

Le sex ratio ou rapport de masculinité exprime la proportion des hommes et des femmes dans une population : à la naissance, à un âge donné, dans une branche professionnelle. Il est donné généralement en nombre de garçons pour 100 filles, mais on trouve aussi le nombre de femmes pour 1 000 hommes.
Il permet de mesurer un surnombre d'hommes (surmasculinité) ou de femmes (surféminité). Son évolution rend compte de la masculinisation ou la féminisation de la population concernée. À la naissance, le rapport de masculinité est de 105 garçons pour 100 filles, mais la mortalité des garçons étant plus élevée que celle des filles, le rapport s'inverse au fil du temps.

En France, le rapport est de 100 hommes pour 100 femmes à 35 ans et atteint 20 pour 100 chez les centenaires.

En Chine, un des effets désormais bien connu de la politique de strict encadrement de la natalité (à partir de 1979, politique dite "de l'enfant unique") est d'avoir provoqué un nombre considérable de "naissances manquantes", celles de sexe féminin. Le sex ratio des enfants des femmes de 50 ans qui n'ont qu'un seul enfant en témoigne : il y aurait en moyenne 120 garçons pour 100 filles. Le ratio garçons / filles à la naissance est passé à 124 pour la moyenne 2000 à 2004, très au-delà des normes habituelles autour de 105,5. C'est le résultat de la pratique croissante d'avortements sélectifs au détriment des filles et d'une surmortalité anormale des filles négligées dans la petite enfance.

En Inde, le sex ratio est de 940 femmes pour 1 000 hommes au recensement de 2011, alors que le ratio normal est de 1 050 femmes pour 1 000 hommes. Celui-ci a connu une baisse constante depuis le début du XXe siècle, à l'exception de deux légers redressements depuis 2001, traduisant la masculinisation de la société indienne. Le sex-ratio des enfants de 0-6 ans continue, lui à baisser, passant de 927 filles pour 1 000 garçons en 2001 à 914 pour 1 000 en 2011, signe révélateur de la poursuite de la sélection des naissances. Le surnombre des hommes atteint 40 millions.
Ce déséquilibre du sex-ratio ne va pas sans conséquences, à commencer par la perturbation du marché du mariage.

Pour compléter :
- Bénédicte Manier, Les femmes en Inde : une position sociale fragile dans une société en transition, 2015
- La Chine, des statistiques à la carte : Une application : le déséquilibre hommes / femmes, 2010

- Guilmoto Christophe Z., 2009, « The Sex Ratio Transition in Asia », Population and Development Review, 35, 3, 519–549.

Mise à jour : décembre 2014