Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Transition alimentaire

Transition alimentaire

Publié le 14/02/2016

Transition : voir Coudroy de Lille Lydia , Rivière-Honegger Anne, Rolland Lisa, Volin Anaïs, 2017. « Notion à la une : transition », Géoconfluences

Transition alimentaire : Le modèle de la transition alimentaire est un modèle d'évolution développé dans les années 2000.
Il reprend le modèle de « transition nutritionnelle » introduit, dans les années 1990, par des nutritionnistes (Popkin, 1993). Celui-ci décrit la transition la plus récente, celle ayant affecté au XXe siècle les pays anciennement industrialisés et tendant à se diffuser aujourd’hui aux pays émergents. Selon Barry M. Popkin, il y a trois phases à distinguer dans la transition en cours :
- la première est marquée par une sortie de la famine consécutive à une hausse du revenu. Elle se traduit par une augmentation de la consommation de céréales et, plus spécifiquement, de celles dites « supérieures » (blé et riz) ayant bénéficié des progrès agricoles ;
- la deuxième phase est caractérisée par une diversification alimentaire : la consommation de céréales diminue, et la consommation de sucre, de graisses saturées et de protéines animales, notamment de viande, augmente. Cette évolution est couplée à une diminution de l’activité physique et a pour principales conséquences des changements de stature ainsi que l’émergence de maladies métaboliques (hypertension artérielle, hypercholestérolémie, etc.) ;
- la troisième phase voit se produire un début d'inversion des tendances de la phase précédente.

Le modèle de « transition alimentaire » (Ascher, 2005) est plus large car il prend en compte, dans une acception plus culturelle, les types de nourritures et les modalités de consommation.

Ces modèles peuvent être soumis à la critique de la grande diversité des pratiques alimentaires, liée à la "densité culturelle" de certaines aires de peuplement ((Landy, 2009). C'est ainsi que l'émergence en Inde et en Chine ne donne pas lieu à une application identique de la transition alimentaire. Quand la consommation moyenne de viande est estimée à moins de 5 kg par personne en Inde en 2009, la Chine voisine consomme 54 kg par habitant, conséquence d'un triplement de la consommation de viande entre 1978 et 1994.

Pour compléter :

 

Mise à jour : février 2017