Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille De plus en plus d'États interdisent les sacs plastiques dans le monde

De plus en plus d'États interdisent les sacs plastiques dans le monde

Publié le 16/11/2017

En août 2017, le Kenya a interdit la distribution gratuite de sacs platiques non recyclables ou compostables, rejoignant la liste hétéroclites des pays qui ont banni cet objet du quotidien de leurs habitants. L'étape décisive a été franchie lorsque la Haute Cour de justice de ce pays a rejeté la plainte des importateurs de sacs plastiques qui agitaient la menace d'une perte d'emplois.

La lutte contre la prolifération et le gaspillage des sacs plastiques est ancrée en Afrique orientale où le Rwanda fait figure de tête de file, à l'instar du Danemark en Europe. La répartition des pays impliqués montre une grande transversalité "Nord-Sud" avec quatre foyers principaux : l'Afrique orientale, l'Afrique de l'Ouest, l'Europe de l'Ouest et l'Asie orientale. Notre tentative de cartographie masque cependant de grands écarts, d'un pays à l'autre, dans la réalité de la mise en oeuvre de l'interdiction ou de la taxation.

planisphère carte pays interdisant les sacs plastiques dans le monde

>>> Cliquez ici pour voir l'image en haute résolution <<<

 

500 milliards de sacs en plastiques seraient produits dans le monde chaque année, pour une durée d'utilisation moyenne de 20 minutes (mais une durée de dégradation dans l'environnement d'environ 400 ans). Leur légèreté facilite leur dispersion dans l'environnement, notamment vers les océans, où ils contribuent à la formation des « soupes de plastique ». Certains estiment cependant que la lutte contre les sacs plastiques, très médiatique, n'est pas suffisante, car ils ne représentent finalement qu'une toute petite partie du plastique produit – et gaspillé – dans le monde.

L'un des absents les plus remarquables de la liste des pays ayant interdit les sacs en plastique sont les États-Unis, où la consommation par habitant est pourtant la plus élevée au monde. La structure fédérale du pays laisse cette décision à des échelons subalternes, comme les municipalités de Los Angeles et de San Francisco en Californie. Cette autonomie aboutit à des situation absurdes : certains États fédérés, comme le Michigan, ont interdit d'interdire les sacs plastiques, empêchant les municipalités de prendre des décrets en ce sens.

En Europe, l'interdiction d'une majorité des sacs plastiques (ou poches, pochons, etc., voir plus bas) autrefois distribués dans les commerces a été plutôt une aubaine économique. En effet les sacs compostables ou biodégradables, fabriqués à partir d'un procédé mis au point en Italie, sont souvent produits localement, contrairement aux sacs en plastique dont la production était essentiellement assurée par la Chine. Le secteur industriel des plastiques organiques ou biodégradable est en plein essor dans les pays ayant interdit les sacs en plastique d'origine fossile. Il est représenté en Europe par des groupes comme Novamont (siège à Novare en Italie), ou Sphère (siège à Paris).

Revue de presse
Pour compléter
Où dit-on poche, pochon, cornet, nylon, sac, sachet, etc. ?
Actions sur le document