Vous êtes ici : Accueil Informations scientifiques Dossiers thématiques (types d'espace) De villes en métropoles Hiérarchies, classifications et typologies : de l'échelle globale à celle de la cité

De villes en métropoles

Hiérarchies, classifications et typologies : de l'échelle globale à celle de la cité

Publié le 29/07/2003
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, Dgesco ENS Lyon

La puissance des métropoles : hiérarchies mondiales dans une perspective globale

Les seuls poids démographique et économique de leur agglomération ne confèrent pas pour autant aux métropoles des capacités de commandement et d'influence dans le vaste jeu de la "mondialité" (world-cityness) contemporaine. Certains systèmes urbains fonctionnent essentiellement sur la base de l'auto-consommation et de l'auto-production à des échelles locales ou de proximité régionale.

Ainsi, bien que de grandes agglomérations du "Sud" telles que New Delhi, Kinshasa, Lagos, Djakarta, etc., rassemblent de très fortes concentrations humaines, elles sont d'un faible poids décisionnel à l'échelle mondiale.

De la même manière, des villes comme Nagoya, Miami ou Essen, qui génèrent pourtant un Produit Urbain Brut (PUB) équivalent ou supérieur au PIB de certains pays comme l'Afrique du Sud, ne disposent pas d'un poids décisionnel en conséquence. (doc. 2)

En effet, une ville mondiale produit, mais surtout, selon la "nouvelle division internationale du travail" (NDIT), elle est un centre de commandement qui décide, innove, anticipe, anime, influe.

Le système métropolitain mondial, une représentation

D'après Durand, Gimeno - IEP de Paris - 1997

La puissance des métropoles : les villes créatrices de richesses et d'activités

Comparaison de 25 premières agglomérations du monde par la valeur du PUB et des PIB de quelques États (en milliards de dollars, 1997)

D'après René Dagorn - Université de Reims Champagne-Ardenne - Maître de conférence à l'Institut d'Études Politiques de Paris in Marianne Gervais-Lombony (dir.) "Les très grandes villes du monde" - Atlande - coll. "Clefs concours" - 2001). http://coursenligne.science-po.fr/2002_2003/tic_geo/dagorn.htm et      http://globalcities.free.fr/index.htm

Différents systèmes de classification hiérarchique globale des villes ont pu être proposés par S. Sassen (1991) puis par P.J Taylor (1995). Ils partent du même point de départ : c'est la production de services qui est le meilleur moyen de connaître le niveau de "mondialité" d'une ville.

Les nouveaux critères utilisés par Saskia Sassen (voir bibliographie en partie ressources) placent au sommet de la hiérarchie trois de ces villes : New York, Londres et Tokyo. Leur niveau de déterritorialisation est tel qu'elles fonctionnent en quasi-apesanteur et qu'émerge dans leurs interrelations "la possibilité d'un lien systémique autre que la compétition".

De leur côté, des chercheurs du GaWC (Globalization and World Cities Study Group and Network - Département de géographie - Université de Loughborough) ont adopté une méthode fondée sur les localisations d'un panel de firmes opérant dans le secteur de services supérieurs (avancés). Elles ont été sélectionnées pour leur place de leaders à l'échelle mondiale dans quatre domaines : comptabilité (accountancy), publicité (advertising), finance (banking) et services juridiques (legal services). Les chercheurs (J.V. Beaverstock, R.G. Smith et P.J. Taylor) considèrent qu'une ville est globale si ces quatre branches d'activité y sont bien représentées (siège social ou succursales principales). Les villes sont ensuite classées, pour chacun des quatre domaines. À partir de ce classement, le GaWC a attribué une note, sur une échelle de 1 à 12 (maximum), et a réparti les villes dans différentes catégories d'après la note obtenue.

Parmi les 122 villes étudiées, 55 font partie des trois premières catégories identifiées par les chercheurs : 10 villes dans la catégorie alpha, 10 également dans la catégorie bêta et 35 dans la catégorie gamma. Elles sont représentées sur le doc. 3.

Villes mondiales alpha
(note de 10 à 12)
12 - Londres, Paris, New York, Tokyo
10 - Chicago, Francfort, Hong Kong, Los Angeles, Milan, Singapour
Villes mondiales bêta
(note de 7 à 9)
9 - San Francisco, Sydney, Toronto, Zurich
8 - Bruxelles, Madrid, Mexico, Sao Paulo
7 - Moscou, Séoul
Villes mondiales gamma
(note de 4 à 6)
 
6 - Amsterdam, Boston, Caracas, Dallas, Dusseldorf, Genève, Houston, Djakarta, Johannesburg, Melbourne, Osaka, Prague, Santiago, Taipei, Washington
5 - Bangkok, Beijing, Montréal, Rome, Stockholm, Varsovie
4 - Atlanta, Barcelona, Berlin, Buenos Aires, Budapest, Copenhague, Hambourg, Istanbul, Kuala Lumpur, Manille, Miami, Minneapolis, Munich, Shanghai
Une classification des villes mondiales : le "GaWC inventory"

D'après J.V. Beaverstock, R.G. Smith et P.J. Taylor - "A Roster of World Cities" - Voir : www.lboro.ac.uk/gawc/rb/rb5.html et www.lboro.ac.uk/gawc/citylist.html

Globalization and World Cities Study Group and Network (GaWC) - Département de géographie
- Université Loughborough) : www.lboro.ac.uk/gawc/index.html

À consulter aussi :

- P.J. Taylor et J.V. Beaverstock - The Geographical Scope of London as a World City - A Relational Study - www.lboro.ac.uk/gawc/projects/project2.html

Les villes globales majeures dans le monde en fonction des dates de recherche (1966 à 1997) et des chercheurs :www.lboro.ac.uk/gawc/rb/rb5.html#t1

Ainsi, Londres, New York, Paris et Tokyo sont des villes mondiales complètes et globalisées car ce sont les seules qui apparaissent en tête de classement pour toutes les branches d'activité à la fois. Les villes alpha ou bêta sont concentrées en Amérique du nord, Europe de l'ouest et Asie-Pacifique, les aires majeures de la globalisation au niveau mondial. Toutes les villes alpha y sont localisées et seules trois des villes bêta n'y sont pas (Mexico, Sao Paulo, Moscou).

Une telle classification des villes contemporaines dans le monde est fondée sur une méthode empirique à partir d'abondantes données portant sur différents domaines des services supérieurs. D'autres méthodes peuvent être proposées et celle-ci est appelée à évoluer mais elle met en évidence les réalités des processus de la globalisation.

Retour en haut de page

Hiérarchies européennes

Classements et autres "ranking" se multiplient donnant lieu à des formes de médiatisation variées, de la publication universitaire aux magazines à grand tirage. Pour ce qui concerne les villes, différents classements comparent leur qualité de vie, leur offre d'emploi, leur développement, etc. Lorsqu'ils sont favorables ces classements sont instrumentalisés par les chambres de commerce ou les gouvernements. Les méthodes adoptées sont diverses, en fonction des objectifs poursuivis et des niveaux d'échelle considérés. Ainsi, en ira-t-il différemment suivant que l'on se propose de comparer les villes entre elles à l'échelle européenne ou de les comparer dans le contexte de la globalisation des économies à l'échelle mondiale.

En Europe, les études empiriques comparatives sont difficiles car l'UE a beaucoup de mal à se doter d'appareils statistiques compatibles à l'échelon urbain (Audit urbain - 2000). Eurostat (l'office statistique de l'U.E.) publie essentiellement des informations nationales et régionales. Les quelques informations publiées au niveau communal (NUTS 5) ne concernent que la démographie (base SIRE) et sont fort coûteuses.

Le classement proposé par l'étude : "Les villes européennes - Analyse comparative"

- Les villes européennes - Analyse comparative - L'étude a été réalisée par l'UMR Espace 6012 de Montpellier (coordination : P. Cicille et C. Rozenblat - Maison de la Géographie), à la demande de la DATAR. Elle est consultable en ligne sur le site de la DATAR :
www.datar.gouv.fr/datar_site/datar_framedef.nsf/webmaster/actu_Rayonnement_vf?opendocument

Une étude récente a réactualisé celle que Roger Brunet avait consacré aux villes européennes en 1989. Commandée par la DATAR, elle a été réalisée par une équipe de l'UMR Espace : voir ci-contre. Mais les critères de comparaison ont dû être modifiés. Par exemple, les technopoles et centres de communication, en se banalisant, ne permettent plus de discerner les performances en termes d'innovation. En revanche, le rayonnement des villes passe à travers des critères culturels et d'intégration dans les réseaux de transport ou de recherche dont le poids est renforcé. Par ailleurs le poids économique des villes est un facteur difficilement mesurable car la production urbaine n'est pas toujours comptabilisée sur place, elle résulte souvent de logiques de réseau.

L'étude porte sur un panel de 15 variables. Seuls les indicateurs dont les données semblaient fiables et homogènes ont été retenus et évalués pour 178 agglomérations urbaines de plus de 200 000 habitants dans les pays de l'U.E., plus la Suisse, la Norvège et la ville de Luxembourg que son seul poids démographique aurait exclu.

Les quinze indicateurs de l'étude sont les suivants : population des agglomérations en 2000, évolution de leur population de 1950 à 2000, trafic de marchandises des ports, passagers des aéroports, accessibilité des villes à l'échelle européenne, sièges sociaux des plus grands groupes européens, places financières, foires internationales, congrès internationaux, musées, touristes, sites culturels, étudiants, édition des revues scientifiques, réseaux de la recherche européenne. Il s'est agi également d'évaluer les villes qui s'éloignent positivement ou négativement de la place que leur confèrerait leur seul poids démographique.

Il convient, bien entendu, de relativiser la vision univoque et hiérarchique de ce classement car la réalité des métropoles européennes est, de fait, multidimensionnelle.

Sources, bibliographie:

- Patricia Cicille et Céline Rozenblat (coord.) - Les villes européennes - Analyse comparative - Étude réalisée par l'UMR Espace 6012 de Montpellier, à la demande de la Datar. Consultable en ligne sur le site de la DATAR :www.datar.gouv.fr/datar_site/datar_framedef.nsf/ webmaster/actu_Rayonnement_vf?opendocument

Hiérarchie des villes européennes dans le contexte de la globalisation contemporaine (GaWC inventory)

Cette classification découle des études du GaWC inventory (voir ci-dessus) - P.J. Taylor and M. Hoyler- The Spatial Order of European Cities under Conditions of Contemporary Globalization - - in Research Bulletin - Tijdschrift voor Economische en Sociale Geografie - 2000 www.lboro.ac.uk/gawc/rb/rb16.html

Mesurer et comparer la qualité de la vie dans les grandes zones urbaines de l'U.E.

L'"Audit urbain" financé par la Commission européenne (Eurostat) qui a pour objet d'améliorer les informations comparatives concernant les zones urbaines. Il aboutit à un référentiel commun pour mesurer la qualité de la vie dans 58 villes européennes. Les documents sont téléchargeables en ligne. http://europa.eu.int/comm/regional_ policy/urban2/urban/audit/index.html

 

Pour compléter

Bibliographie, publications, ressources en ligne : une sélection
  • Audit urbain - Vers un référentiel pour mesurer la qualité de la vie dans 58 villes européennes - Office des publications officielles des Communautés européennes (3 volumes) - 2000 http://europa.eu.int/comm/regional_policy/urban2/urban/audit/index.html
  • Brunet, R. (dir) - Les villes "européennes" - Rapport pour la DATAR - Reclus / La Documentation française - 1989
  • Beaverstock, J.V. ; Smith, R.G. ; Taylor, P.J. - A Roster of World Cities - Cities 16 - 1999
  • Castells, M. - European Cities, the Informational Society, and the Global Economy - Tijdschrift voor Economische en Sociale Geografie 84 - 1993
  • Cattan, N. ; Pumain, D. ; Rozenblat C. ; Saint-Julien Th. - Le système des villes européennes - Anthropos - 1999
  • Goddard, J. - Information and Communication Technologies, Corporate Hierarchies and Urban Hierarchies in the New Europe. In : Cities in Competition. Productive and Sustainable Cities for the 21st Century - Longman, Australia - 1995
  • Kunzmann, K.R. - "World City Regions in Europe : Structural Change and Future Challenges" - in Globalization and the World of Large Cities - United Nations University Press - 1998
  • Moriconi-Ebrard, F. - Geopolis. Pour comparer les villes du monde - Anthropos - coll. "Villes" - 1994
  • Parroquia D. (dir) - Penser les réseaux - Champ Vallon - 2001
  • Poncet P. - Les Villes européennes, analyse comparative (la carte du mois, octobre 2003) et pages associées - EspacesTemps.net : http://espacestemps.revues.org/article.php3?id_article=131
  • Shachar, A. - "European World Cities" - in : The Spatial Impact of Economic Changes in Europe - Aldershot - 1996
  • Taylor, P.J. - "World Cities and Territorial States : The Rise and Fall of their Mutuality" - in World Cities in a World System - Cambridge University Press - 1995
  • Taylor, P.J. - World Cities and Territorial States under Conditions of Contemporary Globalization - Political Geography - 2000
  • Taylor, P.J. and Walker, D.R.F. - "World Cities: A First Multivariate Analysis of their Service Complexes" - in GaWC Research Bulletin, n° 13 - 1999
  • Vandermotten, C. et alt - Villes d'Europe - Cartographie comparative - in Bulletin du Crédit commercial - Bruxelles - 1999. En ligne, les facteurs de réussite métropolitaine : http://cobobru.cobonet.be/doc/rap/rapann/rapann00/tableaux%20r%C3%A9capitulatifs.pdf


Voir aussi en partie "ressources" du dossier

Adaptations, rédaction, mise en page : Sylviane Tabarly,

pour Géoconfluences, juin 2003

 

Retour en haut de page
Retour haut de page

Mise à jour :   29-07-2003

 

 


Copyright ©2002 Géoconfluences - Dgesco - ENS de Lyon - Tous droits réservés, pour un usage éducatif ou privé mais non commercial
Actions sur le document