Vous êtes ici : Accueil Informations scientifiques Dossiers thématiques (types d'espace) Le vin entre sociétés, marchés et territoires Le vin en France, un objet de débats passionnés

Le vin entre sociétés, marchés et territoires

Le vin en France, un objet de débats passionnés

Publié le 03/01/2007
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, Dgesco ENS Lyon

Analyse des intervenants et du jeu d'acteurs :

  • les experts, les scientifiques : géographes, économistes, etc.
  • les producteurs, aux positions diverses selon leur type de production,
  • les réseaux de commercialisation

 

Références dans ce dossier :

  • l'article de Jean-Robert Pitte : À propos du rapport Pomel, point de vue de géographe : pour une mondialisation au service des vins de terroir
  • un point de vue différent, celui d'étudiants : Les jeunes et le monde du vin
  • voir aussi les intervenants aux Cafés géographiques (recherche sur mots clés : vin, viticulture) :www.cafe-geo.net

 

Le marketing du vin : quelles images ? Le cépage ou le terroir ?

On pourra s'inspirer et discuter de l'article : Les jeunes et le monde du vin

Un mode original de marketing : la cyberviticulture de l'entreprise Crushpad

Crushpad ("Fouloir") est une winery de San Francisco spécialisée dans le vin "à la carte". Fondée par Michael Brill un entrepreneur venu du monde de l'informatique, elle propose par le biais de son site, MyCrushpad, de créer son vin en restant tranquillement assis devant son ordinateur. Une interface permet aux "cyber-vignerons" de gérer l'élaboration de leur vin depuis la récolte jusqu'à la mise en bouteille. Chaque client doit prendre une trentaine de décisions tout au long du processus : choix du cépage, date de la récolte, type de fermentation et d'élevage, assemblage ou non, aspect de la bouteille et de l'étiquette. Il peut suivre chaque étape grâce à un système de webcams. Clientèle visée : les amateurs éclairés, restaurateurs, détaillants et œnologues indépendants. Chaque client doit élaborer au moins une barrique (25 caisses) de vin.

Source : www.crushpadwine.com/index.php

"Dans des entrepôts, anciennement occupés par une usine de mayonnaise, une chambre froide recèle des baquets de raisins écrasés. Dans une pièce voisine, une décoction semblable a commencé à fermenter. Plus loin, des fûts de chêne abritent la maturation du breuvage. Chaque tonneau est soigneusement étiqueté au nom du vigneron internaute qui a assemblé un vin unique au monde."

Quelque 60% des clients de Crushpad vivent loin de San Francisco et des coteaux du centre de la Californie. La première année, Crushpad a produit l'équivalent de 5 000 caisses de vin, 10 000 la deuxième, 15 000 en 2006. M. Brill atteindre l'objectif de 25 000 caisses pour 2007. La formule a séduit des passionnés du vin qui n'avaient ni le temps ni les moyens de s'installer dans une propriété viticole. Mais le modèle économique paraît aussi avantageux : la bouteille revient à entre 17 et 32 dollars, pour des assemblages des cépages parmi les plus prestigieux de Napa ou de Sonoma vendus normalement le double ou le triple.

Crushpad a également tiré avantage du "Web 2.0", qui transforme l'internet en communauté de coopération. Le site de l'entreprise propose à ses clients une base de données de connaissances sur le monde du vin sur le modèle de l'encyclopédie en ligne "Wikipedia", des "podcasts" (vidéos personnelles en ligne), etc."

Sources :

 

Classer pour vendre, une enseigne de caviste, Nicolas

On pourra comparer différents linéaires de grandes surfaces, de cavistes et autres distributeurs.

Avec l'aimable autorisation de l'enseigne Nicolas, cours Gambetta, Lyon - www.vins-nicolas.fr

Ressources en ligne :
  • Wine Economic Review, revue de presse internationale (sous forme de blog) consacrée à l'actualité économique de la filière vin par la société Alcyon Consulting, cabinet de conseil en management spécialisé :www.winemarketing.org/wordpress

 

Terroir viticole, foncier et aménagement du territoire. L'exemple des vignobles de Côte-Rôtie.

Le prix du foncier de certains vignobles classés peuvent atteindre des valeurs considérables. Au-delà du revenu purement agricole, ces terres représentent une valeur patrimoniale difficile à évaluer. Lorsque ces terrains sont concernés par des projets d'aménagement (infrastructures, extension urbaine), les contradictions et les conflits peuvent être exacerbés. Cet ensemble documentaire permet d'appréhender certains aspects de ces délicates équations.

Les vignobles de l'AOC Côte-Rôtie, surplombant le cours du Rhône, sont plantés sur des coteaux abrupts entrecoupés de terrasses étroites. Ils s'étirent sur 8 km le long du fleuve.

Les difficultés d'exploitation avaient presque conduit à leur abandon dans les années 1960. Mais au début des années 2000, 205 ha de vignes produisent chaque année un peu plus d'un million de bouteilles. Tous les travaux se font manuellement, aucune tâche n'est mécanisée ce qui en fait la valeur. Si le cépage principal est la syrah, le côte-rôtie peut comporter aussi du viognier.

La majeure partie du côte-rôtie provient des vignobles de Côte-Brune, au sud de la ville d'Ampuis et de Côte-Blonde, au nord. Les parcelles sont détenues par une centaine de viticulteurs qui mettent en bouteilles leur vin ou le vendent à d'importantes maisons de négoce. La qualité du vin qui en ressort et son prix de commercialisation font monter le prix de la terre.

Sortie nord d'Ampuis sur la N 86

Cliché : S. Tabarly, novembre 2006

Extension du vignoble

... sur orthophotographie

... sur IGN 1/25 000e

Réalisation : Hervé Parmentier sur fonds IGN (Géoportail - www.geoportail.fr)

Dans la Vallée du Rhône on observe différents profils d'évolution du prix des vignes. Pour certaines appellations de renom, le marché est tellement fermé qu'aucune référence de prix n'est connue ou significative ; pour d'autres appellations de renom, les prix s'envolent exponentiellement à leur réputation et peuvent perdre alors tout lien avec leur rentabilité.

Le marché de l'espace rural en France

Le marché de l'espace rural en France peut se décomposer en cinq sous marchés en fonction de la destination des terres :

1 - Le marché de l'espace en vue de l'artificialisation : il s'agit de parcelles qui seront utilisées par l'Etat ou les Collectivités pour la réalisation d'infrastructures, ou par des particuliers comme terrains à bâtir. Ce marché se concentre dans les régions à forte densité de population.

2 - Le marché de l'espace résidentiel et de loisir : il s'agit des achats par des non-agriculteurs de maisons à la campagne pour un usage de résidence principale ou secondaire, ou de petites parcelles non bâties acquises pour améliorer leur propriété ou pratiquer une "agriculture de loisirs". Ce marché se concentre dans le Sud-Est, sur le littoral méditerranéen, dans une partie des départements de l'Ouest (phénomène d'héliotropisme).

3 - Le marché des landes, friches et étangs : certains de ces biens intéressent les associations de protection de l'environnement du fait de leur biodiversité.  Il est important dans le Sud-Est, sur le pourtour méditerranéen et dans les régions forestières (Aquitaine et Sologne).

4 - Le marché forestier

5 - Le marché agricole : il est largement dominant en surface, 73% du marché de l'espace rural total, mais ne représente que 33% des valeurs des transactions. Le marché des vignes ne représente qu'une petite part des transactions de l'espace rural (2,8% des surfaces) mais une part non négligeable des valeurs de transactions (5,1%).

Surfaces et valeurs (2000)

Le Sud-Est est souvent concerné par les transactions qui concernent notamment les marchés d'artificialisation, de l'espace résidentiel et de loisir. L'afflux de population dans cette zone et les demandes d'installation entraînent donc une hausse des prix sur le marché rural. En effet, on constate également que ce sont les espaces voués à l'artificialisation et au résidentiel-loisir qui sont vendus les plus chers. Pour ce qui concerne les vignes le marché y représent  4% des surfaces pour 15% des valeurs des transactions des terres agricoles.

En conclusion, dans le sud-est, l'afflux de population engendre une hausse du prix des vignes dans cette zone largement viticole (1er grand ensemble de vignoble si on englobe le Languedoc-Roussillon, la vallée du Rhône et la Provence).

D'après les intervenants de la SAFER Rhône les vignes de Côte-Rôtie (205 ha) et, plus au sud, du Condrieu (105 ha), s'échangent sur un marché très fermé. Il y a très peu de références de ventes et lorsqu'elles existent, elles ne sont pas représentatives du marché. L'offre est tellement minime qu'elle entraîne des surenchères irrationnelles, notamment pour des parcelles exceptionnelles. (...) Encore plus qu'ailleurs, dans le secteur des Côte-Rôtie, les prix varient non seulement entre appellations mais aussi entre lieudits d'une même commune, d'une même appellation : c'est un marché micro-parcellaire. (...) C'est alors la situation, les installations, la visibilité des axes de communication (aspect vitrine) qui font varier le prix de l'hectare.

Par exemple, à Cornas (petite Appellation d'environ 90 ha), une parcelle achetée par son fermier s'est vendue, en 2001, 550 000 F/ha alors qu'une autre, de qualité certes exceptionnelle et très bien située, s'est vendue 2 000 000 F/ha. En général, dans ces appellations réduites (Côte-Rôtie, Saint-Joseph, Gigondas) le nombre de cessions est très limité : la rareté du bien (qui ne peut s'étendre en surface par contrainte naturelle) en fait la valeur et les transactions peuvent parfois afficher des montants très surprenants. On peut comparer avec le prix moyen constaté par la SAFER du Vaucluse pour une terre en Côtes du Rhône : de 200 000 à 350 000 F/ha.

Adaptation d'après : Élodie Couston - Évaluation des domaines viticoles. Explication de la hausse du prix du foncier viticole dans la vallée du Rhône - Mémoire de fin d'études de l'École Supérieure des Géomètres Topographes (ESGT - www.esgt.cnam.fr/fr) - 2002 :www.esgt.cnam.fr/fr/tfe/memoires/2002/02_couston_mem.pdf

Ces aspects fonciers et patrimoniaux expliquent les fortes contraintes spatiales engendrées par les vignobles de la vallée du Rhône, à l'image de ceux de Côte-Rôtie. Leur préservation peut entrer en contradiction avec certains projets, comme, ci-dessous, celui d'un contournement autoroutier ouest de l'aire urbaine lyonnaise.

Contournement ouest de Lyon (COL) Périmètre d'études, état des lieux du 2 juin 2000

Source : Ministère de l'Équipement dans le Rhône,www.rhone.equipement.gouv.fr/route/
projautoroute69.htm

Infrastructures et conservation des vignobles : des situations de conflits

"Les ponts se suivent et se ressemblent, avec toujours la même litanie des informations routières : quinze kilomètres ou plus de bouchons aux environs de Lyon. Passage obligé du trafic routier nord-sud, l'agglomération lyonnaise est asphyxiée par les voitures et les camions. (...) Annoncé le 18 mai 2000 lors du comité interministériel d´aménagement et de développement du territoire (CIADT), le projet d'un contournement ouest  lyonnais (COL) aurait pour conséquence immédiate de déclasser les autoroutes A 6 et A 7 à l´intérieur de l'agglomération. (…)

Mais la faisabilité de cet ouvrage se heurte à un problème majeur : la protection de l´environnement. Le périmètre validé par le CIADT, long de cinquante kilomètres et large de cinq à huit kilomètres, comprend des territoires classés, comme le parc régional du Pilat, ou sensibles, comme les landes des Montagny, les monts du Lyonnais, la vallée du Gier et, surtout, des vignobles prestigieux comme ceux de Côte-Rôtie.

Pour les associations opposées au projet, le COL ne résout ni les problèmes d´engorgement de l´axe Rhône-Saône, ni les problèmes de pollution atmosphérique. Alors, quelle alternative au contournement pour désengorger l'agglomération lyonnaise ?"

Sophie Landrin, Le Monde, 7 juin 2000 -

  • Sur le site "Le débat public" www.debatpublic.fr : les contournements autoroutier et ferroviaire de l'agglomération lyonnaise

Propositions et conception de la page web : Sylviane Tabarly

Retour en haut de page
Retour haut de page

Mise à jour :   11-01-2007

 


Copyright ©2002 Géoconfluences - DGESCO - ENS de Lyon - Tous droits réservés, pour un usage éducatif ou privé mais non commercial
Actions sur le document