Vous êtes ici : Accueil Glossaire Aérosol

Aérosol

Publié le 29/01/2013

Les aérosols désignent l'ensemble des particules solides ou liquides en suspension dans l’air, d’une grosseur type entre 0,01 et 10 microns, qui demeurent dans l’atmosphère au minimum pendant plusieurs heures. Ces particules ont un effet important sur le climat compte tenu de leur interaction directe (absorption et dispersion) avec les rayonnements solaire et terrestre. Elles peuvent être à l’origine d’un forçage radiatif indirect du système climatique en constituant un noyau de condensation ou en modifiant les propriétés optiques et la durée de vie des nuages.

Les aérosols peuvent avoir une origine naturelle ou anthropiques, être solides ou liquides, puisque le terme regroupe aussi bien les poussières, la suie, les embruns ou le particules rocheuses. 

Les volcans peuvent émettre brutalement une grande quantité d'aérosols : les cendres projetées dans l’atmosphère peuvent rester en suspension durant des mois provoquant des variations non négligeables des températures et des précipitations. Ils sont aussi produits par l'activité humaine : rejets des véhicules à moteur diésel non équipés de filtres suffisants, rejets industriels, etc. Le « manteau sale », plus basse couche de l’atmosphère, au contact du sol, de couleur brun jaunâtre, est la manifestation la plus visible de ces fortes teneurs en aérosols (voir aussi smog). Si leurs conséquences sur le changement climatique sont en débat, les aérosols ont d'ores et déjà des effets particulièrement néfastes pour la santé.

Certaines régions de la planète sont recouvertes de manière plus ou moins permanente d'un nuage d'aérosols : à vaste échelle, le sous-continent indien, par exemple, et tout l’hémisphère nord plus que l’hémisphère sud ; à une échelle plus fine, de grandes métropoles.

(ST) juillet 2004 ; mise à jour mai 2018