Vous êtes ici : Accueil Glossaire Empreinte écologique

Empreinte écologique

Publié le 29/01/2013

La notion d'empreinte écologique fut proposée, entre autre, par le WWF International (Matthis Wackernagel et William Rees) afin d'être prise en compte dans les évaluations de richesse, de niveaux de vie. C'est dans ce contexte que furent également proposés des "indicateurs de pression exercée sur l'environnement". L'idée d'une nécessaire diminution de la pression exercée sur l'environnement devrait donc s'accompagner d'une dématérialisation (le fait d'utiliser moins de ressources par unité de PNB) de l'économie entendue comme "la diminution absolue ou relative de l'utilisation de ressource naturelle par unité de fonction ou de service".

Ainsi l'empreinte écologique mesure-t-elle la charge qu'impose à la nature une population donnée, elle dépend de sa capacité de charge. C'est un indicateur statistique qui permettrait d'évaluer la charge écologique d'une activité industrielle, d'un mode de vie, en déterminant la surface nécessaire de terres productives pour assurer l'exercice de cette activité, ou le niveau de vie acquis par un individu donné (sa consommation de ressources, ses besoins d'absorption de déchets). Telle que calculée par le WWF, l'unité de mesure de l'empreinte écologique est l'hectare global (hag) et l'empreinte écologique par personne est 5 à 6 fois plus élevée dans les pays à hauts revenus que dans les pays à faibles revenus. L'empreinte écologique peut être aussi mesurée à l'échelle de territoires, des individus.

De nombreuses critiques se sont élevées contre ce type d'indicateur, lui reprochant son aspect figé et qui fait fi des possibilités d'adaptation, de substitution, d'innovation technique et sociale. Au total, il manque de rigueur scientifique et il est surtout destiné à avoir un impact médiatique.

- en corpus documentaire,
> Marché, empreinte, bilan, taxe et compensation carbone : faites vos comptes ...
> la genèse de ces marchés carbone (mise à jour en 2007) : Le carbone, nouveaux marchés, nouveaux échanges dans le monde

Mise à jour : novembre 2009