Vous êtes ici : Accueil Glossaire Eurorégions

Eurorégions

Publié le 27/02/2013

Apparue pour la première fois en 1958 à la frontière entre l’Allemagne (Gronau) et les Pays Bas (Enschede), la notion d’eurorégion définit une entité de coopération transfrontalière ne disposant pas de pouvoir politique et se limitant jusqu’en 2006 aux compétences juridiques des autorités qui la composent. Ces dernières peuvent être de nature et d’échelle géographique variées (associations de communes, de villes, de districts, provinces, régions), dont le but est de créer entre des membres de l’UE ou entre des membres de l’UE et des membres du Conseil de l’Europe un espace, voire un territoire transfrontalier délimité, sur lequel est menée une politique de coopération allant du simple transfert d’informations ou de projets ponctuels à de véritables projets transfrontaliers.
Si les eurorégions  sont nées en marge des institutions communautaires, le Conseil de l’Europe leur a donné une esquisse de statut juridique avec la déclaration de Madrid en 1980. Même si le terme n’est pas officiellement reconnu par l’UE,  les politiques communautaires assurent le financement des eurorégions, notamment par le volet "coopération territoriale européenne" de la politique de cohésion 2007-2013. Le fonctionnement, la gestion et la structure juridique des eurorégions sont de nature variée. Leur objectif reste de coopérer sur des questions qui supposent un dépassement nécessaire de la frontière (économie locale, réseaux sociaux, activités culturelles, institutions culturelles, réseaux de transport, protection environnementale) tout en participant à la politique européenne de cohésion pour réduire les disparités entre les régions et faciliter l’intégration.
La délimitation des eurorégions ne recoupe pas les régions géographiques ou les régions administratives mais bien plus des bassins d’emploi ou de vie organisant un espace considéré comme "pertinent" où se tisse du lien et où s'affirme une recomposition dépassant la séparation voulue par la frontière. L’apparition, en 2006, des Groupements européens de coopération territoriale (GETC), dotés d’une réelle personnalité juridique et de compétences propres, pourrait permettre un approfondissement dans la construction des territoires transfrontaliers.

Mise à jour : décembre 2010