Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales Externalités

Externalités

Publié le 15/03/2013

On appelle externalités, ou effets externes, les transferts de valeur sans compensation monétaire qui dépendent des choix d'autres producteurs (effets externes de production) ou d'autres individus (effets externes de consommation). Ces externalités résultent des interdépendances entre acteurs économiques d'un système de production.

Ces externalités peuvent être négatives ou positives. La pollution engendrée par un site industriel est un exemple d'externalité négative car l'activité industrielle engendre des coûts négatifs qui ne sont pas supportés par l'entreprise polluante mais par l'ensemble de la communauté concernée par les conséquences négatives. C'est pourquoi des économistes ont défendu le principe pollueur payeur qui permet d'internaliser les coûts de la pollution industrielle.

Les externalités positives résultent des  réseaux qui regroupent les entreprises dans les régions à forte densité d'activités industrielles et de services, comme l'a montré Marshall. Les infrastructures publiques de transport ou le système éducatif constituent d'autres exemples d'externalités positives.

Aux yeux des économistes, la ville est un lieu essentiel de production d'externalités qui échappent au marché : effets d'imitation et de diffusion rapide de l'information, élargissement du champ des choix, mises en synergie innovatrices, constituent par exemple d'importantes sources d'économies externes que l'on désigne aussi sous le terme d'économies d'agglomération. 

Pour compléter : 


Mise à jour : mars 2017