Vous êtes ici : Accueil Glossaire Grande vitesse ferroviaire (High speed rail)

Grande vitesse ferroviaire (High speed rail)

Publié le 28/10/2014

La grande vitesse ferroviaire ou High-speed rail (HSR) est un type de transport ferroviaire plus rapide que le transport classique. Elle consiste à faire rouler des trains à grande vitesse sur des lignes en général dédiées, dites lignes à grande vitesse. Selon l’Union internationale des chemins de fer (UIC), la grande vitesse ferroviaire commence à 250 km/h. La première expérience eut lieu au Japon en octobre 1964 avec la mise en service du Shinkansen. Le record de vitesse sur rail par un train à vocationt commerciale a été obtenu par le TGV sur la LGV Est européenne, à 574 km/h, en 2007.

La grande vitesse ferroviaire est un système qui peut être représenté ainsi :

En Europe, on parle de grande vitesse à partir de 200 km/h sur voies conventionnelles réaménagées et de 250 km/h sur voies dédiées. Le système de la HSR européenne a émergé dans les années 1980 avec l'inauguration de la première ligne en 1981 entre Paris et Lyon et il continue à se développer malgré de nombreux obstacles. Les premières lignes ont amélioré les temps de trajet sur les lignes nationales, puis elles se sont articulées en réseaux nationaux à grande vitesse dont les modèles techniques et territoriaux sont différents d’un État à l’autre. Aujourd’hui, le réseau à grande vitesse devient transeuropéen. En 2007, Railteam, un consortium d’opérateurs s’est constitué pour promouvoir et organiser la grande vitesse en Europe. L’Union européenne soutient les programmes HSR dans un objectif de cohésion territoriale et de défense de l'environnement.

Aux États-Unis, il faut attendre la fin des années 1990, pour qu'Amtrak reçoive un soutien important de l’État fédéral pour mettre en circulation un « bullet train » sur le corridor du Nord-Est, entre Washington D.C., New York et Boston. Le service de l’Acela Express est inauguré en 2000, sur une infrastructure ferroviaire ancienne. Les  vitesses moyennes y sont donc beaucoup plus faibles qu'en Europe : 177 km/h. Depuis le tournant de 2008, deux projets révèlent un nouvel intérêt pour la grande vitesse ferroviaire : le corridor du Nord-Est et surtout le projet californien dont le chantier a été inauguré en janvier 2015. Toutefois, les obstacles rencontrés par ces deux projets démontrent également les difficultés de mise en œuvre de la grande vitesse ferroviaire aux États-Unis.

Pour compléter :
- Raymond Woessner, La grande vitesse ferroviaire en Europe, 2014
- Charlotte Ruggeri, Repenser la politique ferroviaire aux États-Unis : des projets à plus ou moins grande vitesse, 2015
 

Mise à jour : mai 2015