Vous êtes ici : Accueil Glossaire Incertitudes, certitudes

Incertitudes, certitudes

Publié le 28/02/2013

L'incertitude peut être définie comme la difficulté, voire l'impossibilité, de se représenter l'avenir dans les limites du savoir scientifique disponible. Elle peut être due :
– à un manque d’informations ou à un désaccord sur ce qui est connu (erreurs, approximations au niveau des données), voire sur ce qui ne peut pas être connu, l'incertitude absolue étant de ne pas savoir qu'on ne sait pas ;
– à des projections du comportement humain difficiles à anticiper.
L’incertitude peut être représentée par des mesures quantitatives (calculées par divers modèles par exemple) ou par des énoncés qualitatifs reflétant l’opinion d’un groupe d’experts.
On peut constater l'incrédulité des sociétés confrontées à l'incertitude, lorsque les conséquences prévisibles du risque dépassent l'entendement. La non prise en compte d'un risque relève parfois d'un "déni de réalité" collectif, souvent conséquence de la rareté de certains phénomènes naturels ou anthropiques. L'impréparation de la plupart des sociétés riveraines de l'océan Indien à l'égard du risque de tsunami peut en être un exemple. Dans l'ordre des risques de nature politique et géopolitique, les exemples ne manquent pas également : aveuglements collectifs à la veille de la survenue de régimes d'expansion militaire, par exemple. Or, les sociétés technoscientifiques doivent de plus en plus s'entraîner à gérer l'inconcevable (Lagadec, 2000), à faire face à l'incertitude.
Rappelons enfin que la prise en compte de l'incertitude est au cœur de la réflexion sur le principe de précaution, tant au niveau international qu'en France. Ainsi, le risque climatique, à la temporalité différée, pourrait être un méta-risque ignoré au nom des incertitudes le concernant. Mais les sociétés s'interrogent aussi beaucoup sur les risques qui pourraient être liés à l'introduction généralisée des Organismes génétiquement modifiés, des nano-particules, par exemple. Les débats et les controverses sont ouverts et souvent houleux.

Pour compléter : 

 

Sur le même thème, voir le glossaire Risques et sociétés

Mise à jour : novembre 2010