Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Infrastructures linéaires de transport

Infrastructures linéaires de transport

Publié le 24/11/2021

Les infrastructures linéaires de transport sont définies comme des « installations fixes destinées au transport de voyageurs ou de marchandises, de longue distance et de proximité. » (Commissariat général au développement durable, 2016). Ces infrastructures linéaires de transport (ILT) prennent différentes formes selon le type de besoin de transport auxquelles elles répondent : réseau routier (autoroutes concédées/non concédées ; routes nationales/ départementales/communales), réseau ferroviaire, réseau ferré de transport urbain (métros et RER), réseau fluvial, réseau de transport d’électricité et réseau de transport de gaz (conduites).

À vaste échelle, elles forment un réseau de lignes. Mais à l'échelle locale et microlocale, une infrastructure linéaire est en fait une bande, de largeur variable. Les axes à grande vitesse tels que les autoroutes ou les LGV forment une coupure large dans le paysage, de plusieurs dizaines de mètres par endroits, comprenant la chaussée ou les rails, les accotements ou le ballast, et les bandes enherbées latérales jusqu'aux clôtures lorsqu'il y en a. Plus cette bande est large, plus elle est fréquentée, plus la vitesse des véhicules est élevée, et plus la barrière écologique qu'elle constitue est difficile et dangereuse à franchir pour les espèces animales : insectes, batraciens, reptiles, oiseaux, petits mammifères (chauves-souris, rongeurs, petits carnivores, hérissons), et grande faune (sangliers, chevreuls, lynx...). Des aménagements sont parfois prévus pour remédier en partie à cet effet barrière, tels que les passage à faune (voir Poiret, 2021).

Andréa Poiret, septembre 2021. Dernière modification (JBB) octobre 2021.


Pour compléter

Actions sur le document

Affiner les résultats par :