Vous êtes ici : Accueil Glossaire Mobilités transfrontalières

Mobilités transfrontalières

Publié le 08/03/2013

Les populations transfrontalières jouent de la frontière par leurs différents types de mobilités (pour les loisirs, l'habitat, les achats, etc.) à des degrés divers en fonction de son ouverture ou de sa fermeture. Aussi, l’étude d’une frontière ne peut faire l’économie d’une analyse des territorialités des populations qui en jouent. La mobilité transfrontalière de voisinage découle de plusieurs champs d‘application : le libre choix éventuel du lieu de domicile comme du lieu de travail ; les aires de loisirs et les infrastructures culturelles ; les centres de formation et les centres de santé ; les grandes surfaces commerciales et le prix des marchandises ou des services ; les associations transfrontalières ; la connaissance réciproque de la langue du voisin ; les mariages mixtes  ; etc.

Voir dans le dossier La frontière, discontinuités et dynamiques, les articles :
- de Valérie Morel et Sylvie Letniowska-Swiat, Entre logiques institutionnelles et pratiques spontanées de la frontière : la structuration d’un territoire périphérique autour du bas Maroni (Guyane)
- d'Emmanuel Bioteau et de Bénédicte Michalon : L’élargissement de l’Union européenne à l'Est, Bruxelles au défi des relations transfrontalières,
- d'Hélène Velasco-Graciet : Mobilités et frontière, ingrédients d'une alchimie territoriale au Pays basque
- de Dominique Crozat : Lille en fêtes, les recompositions de l’espace frontalier par les pratiques festives