Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Organisation de coopération de Shanghai (OCS)

Organisation de coopération de Shanghai (OCS)

Publié le 13/10/2022

L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) a été créée en 2001 par la Chine, la Russie et quatre pays d’Asie centrale : Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan. L’OCS succède au « Groupe de Shangaï » (ou traité de Shanghai ») créé en 1996. Cette organisation s’est progressivement élargie à l’Inde et au Pakistan en 2016, et, depuis 2021, à l’Iran. La Mongolie, la Biélorussie et l’Afghanistan sont membres observateurs.

Organisation de coopération de Shanghai carte pays membres  

Les buts de cette organisation sont avant tout géopolitiques (l’OCS a par exemple servi à régler le contentieux militaire sino-russe). Elle vise plus globalement à stabiliser la région centrasiatique en luttant contre les mouvements fondamentalistes et séparatistes. Elle s'élargit à une coopération économique et commerciale. L’élargissement de l’OCS à l’Inde et au Pakistan affaiblit la raison d’être principalement sécuritaire de cette organisation au profit des priorités de développement économique, allant de la lutte contre la contrebande à des décisions stratégiques. Dans un document de juin 2018, les pays membres affirment ainsi leur soutien à la politique chinoise de Nouvelles routes de la soie (OCS, 2018).

L'OCS participe à la stratégie diplomatique chinoise qui cherche à donner la priorité depuis le début des années 1990 à la mise en place de « partenariats stratégiques » avec tous les pays qui comptent et au premier chef ceux qui pourraient faire contrepoids à la puissance américaine.

(JBB) août 2018, dernière mise à jour (SB et CB) septembre 2022.


Pour compléter avec Géoconfluences
Liens externes
  • OCS, 2018. Information Report following the Meeting of the Council of Heads of State of the Shanghai Cooperation Organisation Member States (Qingdao, 9-10 June 2018) [télécharger en PDF]
Affiner les résultats par :