Vous êtes ici : Accueil / Glossaire / Pouvoir

Pouvoir

Publié le 20/10/2021

Le pouvoir désigne en langue française la capacité à l'action, mais aussi la reconnaissance par autrui d'une autorité. En philosophie, le pouvoir se distingue de la puissance en ce que la puissance est une capacité à, une projection possible de l'action. Le pouvoir, lui, est une réalité impliquant une éventail d’actions immédiates mais limitée, tant de façon intrinsèque (ce qui est hors de pouvoir) que contingente (les limites fixées de l’extérieur à un mandat d’autorité, par exemple par une constitution ou une loi fondamentale). La puissance, elle, n’est bornée que par la puissance des autres acteurs et par le risque d’entrer en conflit avec eux.

En géographie, le pouvoir est principalement étudié à travers deux de ses composantes : d'une part les acteurs du pouvoir et de l'autre les lieux de pouvoir. Il s'agit d'identifier des acteurs (au sens géographique, collectif, ce qui inclut des institutions, des groupes, des entreprises) capables d'imposer leur volonté à d'autres, et des lieux où se concentrent ces acteurs. Une géographie des lieux de pouvoirs peut s’intéresser à des acteurs qui, sans exercer eux-mêmes le pouvoir politique, ont intérêt à s’approcher le plus possible de ceux qui le détiennent, comme dans le cas du lobbyisme aux États-Unis (voir Scheffler et Nussbaum, 2021).

Historiquement, la nécessité d’écrire une géographie du pouvoir (ou des pouvoirs, pour insister sur la diversité des acteurs qui le contrôlent) est née d’une critique d’une géographie horizontale, qui étudierait les effets des actions des Hommes sur les paysages mais qui le ferait en omettant la dimension verticale, celle des rapports de domination, donc de pouvoir. La géographie marxiste ou la géographie radicale sont des exemples de tentatives d’introduire l’étude du rôle de l’accaparement des moyens de production (dans le premier cas) et plus généralement des dominations (dans le second) en géographie pour expliquer la façon dont elles produisent de l’espace (voir Adam, 2019).

L’étude du pouvoir entre le champ de la géopolitique, qui est une géographie de toutes les formes de conflictualités à différentes les échelles, mais aussi de la géographie politique, ou de la géographie du fait politique. Mais le pouvoir n’est pas le seul objet de ces branches de la géographie car elles étudient la politique dans toutes ses dimensions, sans omettre les régulations, les résistances, la possibilité d’un débat d’idées, puisqu’il n’y a de politique à proprement parler que si le pouvoir est partagé et équilibré par des contre-pouvoirs.

(JBB) octobre 2021.


Références citées
Pour compléter

Actions sur le document

Affiner les résultats par :