Vous êtes ici : Accueil Glossaire Yangzi

Yangzi

Publié le 14/02/2016

Le Yangzi est le troisième fleuve du monde par sa longueur (6 300 km). Il draine les eaux de 3 600 affluents. Son débit moyen est de 22 000 m³/s, et à l'embouchure, le débit annuel est de 980 milliards de m³.

Dans l'organisation de l'espace chinois, le Yangzi est une limite entre les terres organisées depuis les grandes plaines du Nord et les diverses périphéries méridionales du pays. Il est aussi un axe le long duquel un chapelet de foyers de peuplement constitutifs du monde chinois s'est constitué : le bassin du Sichuan, les régions des lacs, le delta avec sa partie sud, le Jiangnan. Ce coeur du dispositif territorial chinois représente 15 % du territoire chinois et 38 % de la population.

C'est en toute logique que le gouvernement de Pékin a inscrit en priorité l'axe du Yangzi comme l’un des outils majeurs de sa politique d’aménagement du territoire afin de répondre au défi des disparités régionales et de recréer du lien territorial entre littoral et intérieur. Le barrage des Trois Gorges (voté en 1992, mis en service en 2003, terminé en 2006) a entre autres la fonction d'accélérer l'intégration du bassin du fleuve par l'amélioration de la navigabilité fluviale et l'accès aux terres intérieures depuis le littoral. La ligne à grande vitesse qui relie Shanghai, pivot central d’échelle nationale, à Chengdu, à la limite occidentale de la Chine des Han y contribue également  depuis 2012.
Cette volonté de l'Etat chinois de construire un couloir de développement perpendiculaire au littoral est au service non seulement de l'aménagement du territoire mais aussi de la géopolitique interne.

Source : Sanjuan, T., 2006, Dictionnaire de la Chine contemporaine, Paris, A. Colin.

Pour compléter:
- Thierry Sanjuan, « La fin des trois Chine ? », 2016.
 

Mise à jour : février 2016