Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Veille / Parutions / Parutions papier en géographie, printemps 2022

Parutions papier en géographie, printemps 2022

Publié le 29/06/2022
Parmi les livres parus d'avril à juin 2022 : Amérique latine, géopolitique, populations et peuplement en France, épistémologie, écofascismes, espaces publics, Ukraine, géographie électorale, fractures scolaires, sport et patrimoine, Georges Perec.
 

Atlas

Réédition, concours. Olivier Dabène, Frédéric Louault. Atlas de l’Amérique latine. Polarisation politique et crises. Cartographie d’Aurélie Boissière. Autrement, 6e édition, 2022, 95 p.

 

Manuels

Géopolitique. Anne Battistoni-Lemière. Tout comprendre à la géopolitique. Armand Colin, mai 2022, 404 p. 12 grands enjeux, 48 chapitres, 1 200 concepts expliqués et contextualisés.

Concours. Gérard-François Dumont (dir.), Populations, peuplement et territoires en FranceArmand Colin, coll. « Horizon » juin 2022.
 

Essais

Épistémologie. Paul Claval, Nouvel essai sur l’évolution de la géographie humaine.
Espace, sciences sociales et philosophie
, Université Nouvelle-Aquitaine éditions, Puppa, « Spatialités », 2022, Accès libre en ligne. Une histoire de la géographie humaine, de la géographie classique à la géographie culturelle, par l’un de ses grands auteurs.

Politique, écologie. Antoine Dubiau, Écofascismes, éditions Grevis, 2022. L’écofascisme semble réductible à sa fonction d’insulte politique, Or si l’extrême-droite paraît à première vue hostile à toute politique environnementale, il existe bien un risque écofasciste s’adossant à une véritable conviction écologique ainsi qu’à de robustes bases idéologiques. Le discours écologique doit être clarifié pour échapper aux différentes formes de fascisation de l’écologie.

Géographie sociale, urbaine. France Guérin-Pace et Antoine Fleury, Les espaces publics urbains. Penser, enquêter, fabriquer aux Presses universitaires François-Rabelais, 390 pages. À l’interface d’enjeux politiques, sociaux et environnementaux, les espaces publics urbains sont aujourd’hui au cœur du débat public et scientifique. Cet ouvrage fait la lumière sur les lieux et spatialités de la vie collective en ville. 

Géopolitique. Michel Foucher, Ukraine-Russie. La carte mentale du duel. Gallimard, coll. « tracts » n° 39, 64 p., mai 2022. « L'Ukraine est vue de Moscou comme la pièce essentielle d’un dispositif de protection à contrôler ou, au mieux, à neutraliser. »

Géographie électorale. Jean Rivière, L'illusion du vote bobo. Configurations électorales et structures sociales dans les grandes villes françaises, Rennes, Presses universitaires de Rennes, Coll. Géographie sociale, 252 p., 2022. À rebours de ces interprétations médiatiques, ce livre propose de faire un pas de côté et de penser sur d'autres bases analytiques les changements sociologiques et leurs effets électoraux au cœur des villes françaises. Table des matières.

Géographie sociale, éducation. Rémi Rouault et Patrice Caro. Éducation et fractures scolaires. Questions de géographes à propos de l’École. Éd. Chroniques sociales, coll. « Comprendre la société », 2022. Pour vérifier la réalité des affirmations exprimées par les responsables du système éducatif français, les auteurs ont questionné en géographes la mise en œuvre et les résultats de l’École. Résumé sur le Café pédagogique.

 

Recueils et ouvrages collectifs

Géographie culturelle. Jean-François Loudcher, André Suchet, Pauline Soulier (dir.). Héritages sportifs et dynamiques patrimoniales. Presses universitaires de la Méditerranée. Cet ouvrage rassemble les productions d’une quarantaine d’auteurs sur le thème de l’héritage sportif et des dynamiques patrimoniales. 

 

Événement littéraire

Georges Perec. Lieux. Le Seuil, 2022. 40 ans après la mort de l’auteur d’Espèces d’espaces et de Tentative d’épuisement d’un lieu parisien, Le Seuil publie une œuvre inédite et inachevée, Lieux, 612 pages et 133 textes inédits. L’œuvre est aussi intégralement disponible sur le site de l’éditeur, en accès libre.

Extraits :

Lieux. Juin 71. Mabillon. Réel. Samedi 12 juin. Vers 15 h. Recopié le 1er août 1971.

Circulation fluide.
Peu de monde dans le café.
Pâle soleil perçant sous les nuages. Temps frais.

Les gens : généralement seuls, maussades. Parfois en couple. Des jeunes mères avec leurs jeunes enfants ; des filles, par deux ou trois ; rares touristes. Imperméables longs, beaucoup de vestes ou chemises militaires (américaines).

[…]

Esquisse d’une typologie de la marche : la plupart flânent, traînent, n’ont pas d’idée précise quant à l’endroit où ils vont.

Un couple en terrasse me masque la vue.

Il se met à pleuvoir.

Actions sur le document