Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Brèves L'ONU révise ses projections de populations

L'ONU révise ses projections de populations

Publié le 21/06/2019
La parution du World Population Prospects 2019 est l'occasion pour le démographe Gilles Pison de clarifier les projections de l'ONU dans The Conversation et sur le site de l'INED.

La révision 2019 du World Population Prospects 2019 est la 26e mise à jour des prévisions démographiques de l'ONU. La planète devrait compter 8,5 milliards d'habitants en 2030 et près de 10 milliards en 2050.

Comme le rappelle Gilles Pison : « Ces chiffres sont des prévisions et l’avenir n’est évidemment pas écrit. Il demeure que les projections démographiques sont relativement sûres lorsqu’il s’agit d’annoncer l’effectif de la population à court terme ; c’est-à-dire pour un démographe, les 10, 20 ou 30 prochaines années. Quant aux projections plus lointaines, elles connaîtront sans doute de nouvelles révisions au gré des surprises que nous réserve l’avenir. »

Deux articles de cet auteur résument les conclusions de l'ONU : 

Gilles Pison, « Les Nations unies publient de nouvelles projections de population mondiale », INED, juin 2019

Sommaire : 

  • 1. La population mondiale continue d’augmenter, mais les taux de croissance varient considérablement d’une région à l’autre.
  • 2. Neuf pays représentent plus de la moitié de la croissance démographique projetée d’ici 2050.
  • 3. Les femmes ont moins d’enfants dans l’ensemble, mais les taux de fécondité restent élevés dans certaines parties du monde.
  • 4. Les personnes vivent plus longtemps, mais celles des pays les plus pauvres vivent encore sept ans de moins que la moyenne mondiale.
  • 5. La population mondiale vieillit, les personnes de plus de 65 ans constituant le groupe d’âge dont la croissance est la plus rapide.
  • 6. Un nombre croissant de pays connaissent une réduction de la taille de leur population.
  • 7. La migration est devenue une composante majeure de l’évolution de la population dans certains pays.

Gilles Pison « Combien d’humains demain ? L’ONU révise ses projections », The Conversation, 17 juin 2019.

Sommaire : 

  • Révisions à la hausse pour la Chine, à la baisse pour l’Inde et l’Afrique
  • Des projections très différentes d’il y a 40 ans
  • La mortalité a plus baissé que prévu
  • Remplacement des générations ?
  • Les surprises de l’évolution de la fécondité

 

Comparaison des projections de population publiées en 1981 et en 2019

Gilles Pison d’après les données des Nations unies, CC BY-NC-ND

Voir aussi

Révision 2018 du World urbanization prospect de l'ONU

Actions sur le document