Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Brèves Épizootie de peste porcine africaine et géographie de l'élevage porcin

Épizootie de peste porcine africaine et géographie de l'élevage porcin

Publié le 28/09/2018

L’épizootie de peste porcine africaine qui touche la Chine depuis l’été 2018, et l'Europe de l'Est depuis une décennie, inquiète la presse européenne depuis que la Belgique a été touchée. Cette maladie d'origine africaine est très grave pour les porcins (son taux de létalité approche les 100 %).

Il s’agit d’une maladie virale dont le principal vecteur est une tique et qui touche tous les suidés, les cochons sauvages, phacochères et sangliers jouant d’ailleurs un rôle dans la diffusion de la maladie.

Trois chercheurs de l’INRA ont décrit en 2011 les premières étapes de sa propagation (Lancelot et al.). Endémique  « dans tous les pays africains pratiquant la porciculture », la maladie s’était déjà diffusée, par exemple dans les Antilles et en Europe dans les années 1950, où son éradication fut longue et coûteuse, et pas entièrement terminée : elle resterait endémique en Sardaigne depuis cette date. La maladie a été introduite à Madagascar en 1998 puis un foyer est apparu dans le Caucase, et en Europe de l’Est dans les années 2000 en raison du manque de contrôle dans les déplacements des animaux d’élevage.

Les auteurs rappellent que l’épidémie a eu des conséquences désastreuses pour l’élevage porcin en Afrique où certain pays ont vu périr 80 % de leur population porcine (le Cameroun en 1982 par exemple).

En atteignant la Chine en 2018, la maladie a rencontré le premier bassin de production porcine au monde, avec des élevages industriels de grande taille, propices aux maladies contagieuses.

Planisphère élevage porcin (suidés, cochons) dans le monde. World map of pork production (hog)
Nombre de porcs d'élevage par État (2014) et pour 1 000 habitants

D’après la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), les porcs d’élevage seraient un milliard dans le monde, soit un porc pour 7 habitants. L’Asie de l'Est et du Sud-Est, l'un des principaux foyers de domestication historique, est aujourd’hui de très loin la première région d’élevage avec la moitié de la production mondiale. La géographie de la production porcine est aussi largement une géographie culturelle. Le porc tient une place importante dans la culture chinoise par exemple, où il a son signe astrologique, ou encore dans certaines cultures d’Océanie. En revanche, un tabou alimentaire proscrit sa consommation pour les juifs et les musulmans, et son élevage est quasi inexistant dans les pays où ces religions sont majoritaires. Les chiffres de la FAO sont d’ailleurs à manier avec beaucoup de précaution car, le porc étant un animal de petit élevage et, en maints endroits, destiné à l’autoconsommation dans le cadre d’une agriculture familiale, la collecte de données peut s’avérer très imparfaite dans de nombreuses régions.

Carte de Géoconfluences, données FAO et Banque mondiale, 2018, libre de droits pour l’usage pédagogique dans la classe.

  carte élevage porcin (suidés, cochons) densité en Asie de l'Est et du Sud

carte élevage porcin (suidés, cochons) densité en Amérique du Nord

Densité de porcs d'élevage en Asie de l'Est et du Sud et en Amérique du Nord (méthode estimative par grille de densité). FAO, Gridded livestock of the world, 2007 [pdf].

Pour compléter

L’article cité plus haut :

  • Lancelot R., Zundel E., Ducrot C., 2011. « Spécificités de la santé animale en régions chaudes : le cas des maladies infectieuses majeures en Afrique. » In Coulon J.B., Lecomte P., Boval M., Perez J.M. (éds). INRA Productions Animales, Numéro spécial « Élevage en régions chaudes. », 24, 65-76.
Les cas de « peste porcine africaine » relayés dans la presse francophone :
En Chine :
Conséquences sur la filière porcine :
Actions sur le document