Vous êtes ici : Accueil Actualités Veille Les quartiers de la politique de la ville sous observation (rapport ONPV, INSEE)

Les quartiers de la politique de la ville sous observation (rapport ONPV, INSEE)

Publié le 09/05/2016

En ce début mai 2016, deux riches études sur les quartiers de la politique de la ville sont publiées par l'ONPV (ex-ONZUS) et par l'INSEE.

1. Le rapport annuel de l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV)

L’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) qui a succédé à l’ONZUS au début de l’année 2016 a publié son premier rapport, le 3 mai 2016.

Qu’est-ce que l’ONPV ?

L’Observatoire national de la politique de la Ville (ONPV) a été installé le 19 janvier 2016. Présidé par Jean Daubigny, cette instance est en charge de l’observation de la situation socio-économique et urbaine des quartiers prioritaires, et de l’évaluation des politiques publiques qui y sont déployées. 
Depuis 2015, les quartiers de la politique de la ville (QPV) remplacent les zonages formés par les zones urbaines sensibles (ZUS) et les contrats urbains de cohésion sociale (CUCS). 1 296 quartiers sont situés en France métropolitaine, 140 dans les départements d'outre-mer et environ 80 en Polynésie française et à Saint-Martin.

Le rapport  2015 se divise en plusieurs parties :
  • le panorama de la situation dans les nouveaux quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) définis par la loi du 21 février 2014, sans oublier des focus sur les anciennes zones urbaines sensibles. 64 p. avec de nombreux documents (graphiques, tableaux, cartes) y compris sur les outre-mer. Un zoom est fait sur les femmes des quartiers prioritaires (démographie et situation sur le marché du travail), 6 p.
  • la cohésion sociale. 5 chapitres sont consacrés aux établissements scolaires du secondaire accueillant des élèves de quartiers prioritaires, à l’orientation et à la réussite scolaire dans le secondaire, à l’offre de soins, à l’implication dans les activités associatives et enfin à la pratique sportive licenciée
  • le cadre de vie et le renouvellement urbain. 7 chapitres sur la renouvellement urbain, le logement, la perception des questions environnementales, les fonds européens, l’insécurité, le sentiment d’insécurité et la délinquance enregistrée
  • le développement économique et l’emploi : bilan 2014, les contrats aidés, le tissu économique et l’offre commerciales, les zones franches urbaines
  • la participation des habitants.
     

Le rapport complet, 292 p http://publications.onpv.fr/RAPPORT_2015
La synthèse, 38 p http://publications.onpv.fr/synthese_rapport_2015
Quelques faits marquants :
    - Au moins deux collégiens sur trois résidants en QPV fréquentent un établissement scolaire à faible mixité sociale, très souvent classé en réseau d’éducation prioritaire.
   - En 2014, le taux de chômage des résidents des QPV s’élève à 26,7 % contre à peine 10 % dans le reste des agglomérations. Les titulaires d’un diplôme de niveau Bac +5, voire plus, occupent fréquemment un emploi peu qualifié, d’employé ou d’ouvrier (environ 1 habitant sur 5), un fait rarement constaté dans les autres territoires (5 %).
    - Près d’une femme sur trois de 30 à 49 ans est inactive : ni en emploi, ni au chômage. C’est deux fois plus que dans les autres territoires.
    - Les jeunes de moins de 30 ans sont moins diplômés que dans les autres territoires : 61 % ont un niveau d’étude inférieur au baccalauréat (contre 37,7 %). Seulement la moitié d’entre eux est en activité.
    - 600 quartiers ont bénéficié d’opérations du programme national de rénovation urbaine, achevé aux trois-quarts.

Pour voir le rapport 2014, voir la Veille de Géoconfluences du 18 mai 2015 http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/le-dernier-rapport-de-l2019observatoire-national-des-zones-urbaines-sensibles-onzus
 

2. Les études de l'INSEE sur la pauvreté des habitants des quartiers de la politique de la ville

L’INSEE publie un dossier intitulé « Pauvreté monétaire et précarité dans les quartiers de la politique de la ville », 3 mai 2016.
Pour la première fois, l'Insee publie une étude nationale et des études régionales sur la pauvreté des habitants des quartiers de la politique de la ville et sur leurs caractéristiques.
Dans les 1 300 quartiers de la politique de la ville en France métropolitaine, 42 % des 4,8 millions d'habitants sont pauvres, contre 16 % des habitants des unités urbaines où ces quartiers sont situés. Près de la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville vit en Île-de-France et en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.
http://www.insee.fr/fr/service/default.asp?page=agendas/dossiers_actualite/3-mai-2016-politique-ville.htm

À l’échelle nationale :
À l’échelle régionale

 

Pour compléter :
Actions sur le document
Veille : dernière publication
Éclairage : dernière publication