Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Veille / Liens à découvrir / Bâti dispersé et bâti concentré en France, en images et en cartes sur le site de l'INSEE

Bâti dispersé et bâti concentré en France, en images et en cartes sur le site de l'INSEE

Publié le 08/03/2021
Un article de l'INSEE démontre une importante inertie dans la dispersion et dans la concentration du bâti. Dans les régions d'habitat groupé, les nouveaux bâtiments sont plus fréquemment construits à proximité d'un bâtiment existant que dans les régions d'habitat dispersé.
Résumé de l'article

Les bâtiments sont concentrés dans les villes et villages dans le quart nord-est de la France alors qu’ils sont beaucoup plus souvent dispersés dans des hameaux et des lieux-dits dans l’ouest et le sud. Ainsi, en 2005, 91 % des bâtiments de la région Grand Est sont concentrés, contre 62 % en Bretagne. Ces spécificités géographiques perdurent dans le temps. Les nouveaux bâtiments tendent à reproduire l’organisation existante du bâti.

Cette inertie pourrait refléter la diversité des paysages plus ou moins propices à l’installation de nouveaux bâtiments en dehors des espaces déjà bâtis. La plupart des bâtiments devant être reliés aux réseaux routiers existants, les différentes configurations paysagères peuvent freiner ou favoriser la construction de nouveaux bâtiments éloignés du bâti concentré existant. Les formes des parcelles cadastrales se différencient selon le type de paysages : petites et presque carrées dans les paysages de champs clôturés, allongées et rectilignes dans ceux de champs ouverts. Confronter les images de ces parcelles à la localisation effective des nouvelles constructions confirme l’inertie dans le temps du bâti : 82 % des nouveaux bâtiments se font en continuité de bâti dans les paysages de champs ouverts, contre 65 % dans ceux de champs clôturés.

Illustrations

Le document contient plusieurs figures. Pour voir toutes les figures, accédez à l'article sur le site de l'INSEE.

Deux exemples : 

La figure 4 à droite laisse bien apparaître des oppositions entre habitat groupé ou dispersé à l'échelle nationale et à l'intérieur des régions administratives (entre la Plaine de Caen et le bocage normand ou le Languedoc ou la Provence et leurs arrières-pays par exemple).

Nous reproduisons également le tableau de la figure 3 sous forme de graphique classé par concentration du bâti (ci-dessous).

horizontalBar
Part du bâti concentré et nouveaux bâtiments

 

Île-de-France;Grand Est;Hauts-de-France;Provence-Alpes-Côte d’Azur;Bourgogne-Franche-Comté;France métropolitaine;Centre-Val de Loire;Auvergne-Rhône-Alpes;Pays de la Loire;Occitanie;Nouvelle-Aquitaine;Bretagne;Normandie;Corse Région;part en % true
  Part du bâti concentré (2005) 96;91;90;79;77;73;70;70;66;64;64;62;62;56   #47B9B5
  Part des nouveaux bâtiments (2006-2014) construits à proximité d’un bâtiment concentré existant 97;94;93;87;85;82;82;81;82;78;74;78;73;58   #EE7168

Lecture : en Normandie, 73 % des nouveaux bâtiments déclarés entre 2006 et 2014 sont construits à proximité d’un bâtiment concentré existant.
Source : Stéphanie Himpens, Mathilde Poulhes, François Sémécurbe (Insee), « Bâti dispersé, bâti concentré, des disparités territoriales persistantes », Insee Analyses, no 63. 5 mars 2021. Données Sitadel 2006-2014 ; IGN, BD TOPO 2005.

Actions sur le document